La BD à travers le monde

Généralités sur la BD

Modérateur : Modérateurs

Avatar du membre
Gaston Lagaffe
Maître Spiroutiste
Maître Spiroutiste
Messages : 2314
Enregistré le : sam. 8 oct. 2005 14:02
citation : Fan de Fournier
Localisation : Gatineau (Québec)

La BD à travers le monde

Message par Gaston Lagaffe »

Des récents messages sur un autre sujet sur la bd italienne m'a donné envie de faire ce sujet où on pourrait parler de bandes dessinées de tous les pays du monde et surtout qui ne font parti de la franco-belge, du comics et du manga (donc les trois gros coins les plus connus en matière de BD...du moins en francophonie :dors: ).

Allez je commence en parlant un peu de bd québécoise. Je vais pas faire un résumé de l'histoire de la bd de ma province, je vais juste parler un peu de certains auteurs que j'aime.

J'avoue que j'aime bien que la bd québécoise soit un peu plu mis en avant de nos jours ou du moins c'est rendu normal d'avoir des auteurs venus du Québec être publié par des éditeurs français. Je vous dis pas le choc lorsque ado j'ai vu que Les Nombrils était maintenant publié dans Spirou. Le seul truc c'est que j'ai l'impression que pour qu'un auteur québécois ait une notoriété en Europe il faut qu'il soit directement publié là-bas ( l'ancien duo Delaf-Dubuc, Guy Delisle, Jacques Lamontagne....). La seule exception est Michel Rabagliati qui est pour moi un exemple d'un auteur qui est connu tout en étant publié en dehors des gros éditeurs.

Je dois dire que cela me rends un peu triste que les auteurs plus 'anciens' n'ont toujours pas une reconnaissance en dehors du Québec. Je pense surtout à ceux qui ont été publié dans le défunt magazine croc (1979-1995), un magazine qui mélangeait la BD et les textes humoristiques et qui a été importante dans l'histoire de la BD québécoise car c'est le premier magazine qui n'a pas coulé au bout de quelques numéros quoique pour réussir on a fait un truc qui n'est pas 100% BD.

Il y avait vraiment de très bon auteurs: Le duo Pierre Fournier-Réal Godbout, Serge Gaboury, Jacques Goldstyn, Jean-Paul Eid....La Pastèque a publié certaines séries (Red Ketchup, Michel Risque, Jerome Bigras et Gilles de la jungle) qui sont tous très bonnes et qui sont diffusés en Europe sans trop attiré l'attention (j'ai juste vu quelques critiques par-ci par là alors que chaque nouveau Paul est un événement pour les fans de roman graphiques). Si les auteurs que j'ai nommé avaient été français, ils auraient surement fini comme pilier de Pilote et Fluide Glacial et leurs talents seraient plus reconnus.

(je peux parler plus en détails des séries Croc si cela intéresse quelqu'un :ouah: ).
Vive Gil Jourdan !
Avatar du membre
Franco B Helge
Spiroutiste Professionel
Spiroutiste Professionel
Messages : 1169
Enregistré le : sam. 23 sept. 2017 02:01
Localisation : Florida, Argentina
Contact :

Re: La BD à travers le monde

Message par Franco B Helge »

Belle initiative, Gaston ! :smile:
Je me joins à apporter mes impressions sur ce que j'ai lu et apprécié ce qui a été produit ici par le "Las Pampas" sud-américain ...
Mesdamas et les chevalieros: Pardonnez-muá mon francés !
Avatar du membre
Vito
Spiroutiste Dégourdi
Spiroutiste Dégourdi
Messages : 43
Enregistré le : mar. 9 nov. 2021 19:41

Re: La BD à travers le monde

Message par Vito »

Félicitations pour l'initiative, Gaston ! Et j'ai absolument envie de découvrir la bande dessinée québécoise, que je connais très peu...
Je vais lire avec intérêt l'histoire des magazines Croc... et Las Pampas !
Avatar du membre
Gaston Lagaffe
Maître Spiroutiste
Maître Spiroutiste
Messages : 2314
Enregistré le : sam. 8 oct. 2005 14:02
citation : Fan de Fournier
Localisation : Gatineau (Québec)

Re: La BD à travers le monde

Message par Gaston Lagaffe »

Il y a eu un livre sur l'histoire de Croc qui est excellent, mais bon c'est épuisé et je pense pas que cela a été disponible en Europe. :mrgreen:

https://www.renaud-bray.com/Livres_Prod ... 2764411797

Le magazine est disponible en numérique sur le site de la bibliothèque nationale du Québec, mais bon je sais pas si ça fonctionne en Europe. :dors:

https://numerique.banq.qc.ca/patrimoine ... 27/2164849

Pour les fans de Fluide Glacial, sachez que dans les premières années on retrouve Patrick Moerell dans les premières années. Moerell faisant parti des immigrants français qui ont fait de la BD au Québec. Certains comme lui vont retourner en France (Marc Cuadrado) ou vont rester faire toute leur carrière ici (Paul Roux).
Franco B Helge a écrit : mar. 5 avr. 2022 02:17 Belle initiative, Gaston ! :smile:
Je me joins à apporter mes impressions sur ce que j'ai lu et apprécié ce qui a été produit ici par le "Las Pampas" sud-américain ...
Longtemps pour moi la BD argentine c'était juste Mafalda. Puis j'ai découvert le merveilleux Trillo (et aussi pleins de dessinateurs argentins du coup) et j'ai trouvé cela formidable même si sa production est inégale. Mon dessinateur préféré parmi ses collaborateurs réguliers c'est Mandrafina.

J'aime aussi le trait d'Alberto Braccia, mais en dehors de Les Mythes de Cthulhu et Perramus, il y a pas grand chose de lui que j'ai adoré. Parfois je trouve le dessin excellent, mais que les scénaristes avec qui il travaille font du travail moyen (Mort Cinder) ou encore que le trait particulier qu'il a développé dans la dernière partie de sa vie ne convient pas au style de récit. Je pense qu'une partie du problème est que je l'ai découvert avec ses adaptations de Lovecraft qui sont tellement excellent que presque tout parait fade à coté....Un peu comme si un argentin découvrait Franquin avec les Gaston des années 60-70 et les Idées noires et ensuite se mettrait à lire ses premiers Spirou. :mrgreen:
Vive Gil Jourdan !
Avatar du membre
Franco B Helge
Spiroutiste Professionel
Spiroutiste Professionel
Messages : 1169
Enregistré le : sam. 23 sept. 2017 02:01
Localisation : Florida, Argentina
Contact :

Re: La BD à travers le monde

Message par Franco B Helge »

Vito a écrit : mar. 5 avr. 2022 10:31 Félicitations pour l'initiative, Gaston ! Et j'ai absolument envie de découvrir la bande dessinée québécoise, que je connais très peu...
Je vais lire avec intérêt l'histoire des magazines Croc... et Las Pampas !
:shock: Oups ! Maintenant, je vois que, d'après la traduction du texte, il a été interprété que "Las Pampas" est une publication ...
Non, c'est juste que je ne me suis pas bien exprimé :roll: ...
En fait, je voulais dire que j'allais apporter mes impressions sur la production de bandes dessinées de Las Pampas, comme on appelle parfois l'Argentine de manière générique ...
Après avoir tapé et utilisé le traducteur Web, j'ai fait un copier/coller soudain et je n'ai pas relu le texte avant de poster. Désolé ! :oops: :mrgreen:
Mesdamas et les chevalieros: Pardonnez-muá mon francés !
heijingling
Spiroutiste Avancé
Spiroutiste Avancé
Messages : 725
Enregistré le : ven. 13 déc. 2019 13:46

Re: La BD à travers le monde

Message par heijingling »

Gaston Lagaffe a écrit : J'avoue que j'aime bien que la bd québécoise soit un peu plu mis en avant de nos jours ou du moins c'est rendu normal d'avoir des auteurs venus du Québec être publié par des éditeurs français. Je vous dis pas le choc lorsque ado j'ai vu que Les Nombrils était maintenant publié dans Spirou. Le seul truc c'est que j'ai l'impression que pour qu'un auteur québécois ait une notoriété en Europe il faut qu'il soit directement publié là-bas ( l'ancien duo Delaf-Dubuc, Guy Delisle, Jacques Lamontagne....). La seule exception est Michel Rabagliati qui est pour moi un exemple d'un auteur qui est connu tout en étant publié en dehors des gros éditeurs.
Ben, c'est normal, pour qu'un auteur soit connu en dehors de son pays, il faut qu'il y soit distribué, et la solution la plus fréquente est qu'il soit publié par un éditeur étranger, sinon, on doit le trouver en import, et ce n'est pas évident.
Et le problème des petits éditeurs est le même que celui des imports, pas toujours facile à trouver, en dehors de quelques librairies spécialisées qui font bien leur boulot.
Mais pour La Pastèque, c'est assez facilement trouvable, par rapport à d'autres petits éditeurs québécois comme Colosse de Jimmy Beaulieu et Vincent Giard, ou Mécanique générale.
Gaston Lagaffe a écrit :Je dois dire que cela me rends un peu triste que les auteurs plus 'anciens' n'ont toujours pas une reconnaissance en dehors du Québec. Je pense surtout à ceux qui ont été publié dans le défunt magazine croc (1979-1995), un magazine qui mélangeait la BD et les textes humoristiques et qui a été importante dans l'histoire de la BD québécoise car c'est le premier magazine qui n'a pas coulé au bout de quelques numéros quoique pour réussir on a fait un truc qui n'est pas 100% BD.

Il y avait vraiment de très bon auteurs: Le duo Pierre Fournier-Réal Godbout, Serge Gaboury, Jacques Goldstyn, Jean-Paul Eid....La Pastèque a publié certaines séries (Red Ketchup, Michel Risque, Jerome Bigras et Gilles de la jungle) qui sont tous très bonnes et qui sont diffusés en Europe sans trop attiré l'attention (j'ai juste vu quelques critiques par-ci par là alors que chaque nouveau Paul est un événement pour les fans de roman graphiques). Si les auteurs que j'ai nommé avaient été français, ils auraient surement fini comme pilier de Pilote et Fluide Glacial et leurs talents seraient plus reconnus.

(je peux parler plus en détails des séries Croc si cela intéresse quelqu'un :ouah: ).
Moi, je veux bien, m'sieur :ouah: J'ai juste un seul numéro de Croc, le 20, spécial Monsieur, et il n'y a qu'une minorité de pages de BD dedans (24 sur 70). De ce qu'en j'en vois, je le rapprocherais plus de Hara Kiri que de Fluide ou Pilote, pour le côté provocateur, mais c'est juste mon impression sur cet unique numéro :menfin:


Edit:
Gaston Lagaffe a écrit : Le magazine est disponible en numérique sur le site de la bibliothèque nationale du Québec, mais bon je sais pas si ça fonctionne en Europe. :dors:

https://numerique.banq.qc.ca/patrimoine ... 27/2164849
Chez moi, (en France en ce moment), ça marche. Merci beaucoup pour le lien , je vais feuilleter tout ça :spirou:
" Monólogo significa el mono que habla solo." Ramón Gómez de la Serna dans ses Greguerías.
heijingling
Spiroutiste Avancé
Spiroutiste Avancé
Messages : 725
Enregistré le : ven. 13 déc. 2019 13:46

Re: La BD à travers le monde

Message par heijingling »

Gaston Lagaffe a écrit :J'aime aussi le trait d'Alberto Breccia, mais en dehors de Les Mythes de Cthulhu et Perramus, il y a pas grand chose de lui que j'ai adoré. Parfois je trouve le dessin excellent, mais que les scénaristes avec qui il travaille font du travail moyen (Mort Cinder) ou encore que le trait particulier qu'il a développé dans la dernière partie de sa vie ne convient pas au style de récit. Je pense qu'une partie du problème est que je l'ai découvert avec ses adaptations de Lovecraft qui sont tellement excellent que presque tout parait fade à coté....Un peu comme si un argentin découvrait Franquin avec les Gaston des années 60-70 et les Idées noires et ensuite se mettrait à lire ses premiers Spirou. :mrgreen:
T'es un peu à contre courant, parce qu'en général les amateurs considèrent Mort Cinder comme un chef d'œuvre, et Oesterheld comme un très grand scénariste (il a pas mal collaboré avec Hugo Pratt), alors qu'il trouvent son Cthulhu alourdi par les textes de Lovecraft. Bon , personnellement, j'aime beaucoup Lovecraft ainsi que son Cthulhu par Breccia (j'avais lu Lovecraft avant de découvrir le bouquin de Breccia), et aussi ce qu'a fait Oesterheld :spirou:

Breccia en France, avec Latino Imparato & Thibaud Voïta, 30 ans d'édition
https://www.youtube.com/watch?v=zt5hr1TP0iQ
" Monólogo significa el mono que habla solo." Ramón Gómez de la Serna dans ses Greguerías.
Avatar du membre
Gaston Lagaffe
Maître Spiroutiste
Maître Spiroutiste
Messages : 2314
Enregistré le : sam. 8 oct. 2005 14:02
citation : Fan de Fournier
Localisation : Gatineau (Québec)

Re: La BD à travers le monde

Message par Gaston Lagaffe »

Oui, le style du magazine Croc rappel plus Hara-Kiri, surtout qu'il y avait aussi des pages d'actualités et ça va souvent très loin dans la méchanceté et l'humour noir. Juste de mémoire pour donner un exemple, dans leur revue de l'actualité de 1991, dans la catégorie catastrophe égologique il y a 'Serge Gainsbourg enterré au père Lachaise à Paris'.

Mais ce que je voulais dire c'est que les auteurs de BD eux-mêmes auraient pu travailler sans problème chez Pilote ou Fluide Glacial (et d'ailleurs les gros noms de l'équipe Choron ont travaillé chez Pilote).

heijingling a écrit : jeu. 7 avr. 2022 09:59
Gaston Lagaffe a écrit :J'aime aussi le trait d'Alberto Breccia, mais en dehors de Les Mythes de Cthulhu et Perramus, il y a pas grand chose de lui que j'ai adoré. Parfois je trouve le dessin excellent, mais que les scénaristes avec qui il travaille font du travail moyen (Mort Cinder) ou encore que le trait particulier qu'il a développé dans la dernière partie de sa vie ne convient pas au style de récit. Je pense qu'une partie du problème est que je l'ai découvert avec ses adaptations de Lovecraft qui sont tellement excellent que presque tout parait fade à coté....Un peu comme si un argentin découvrait Franquin avec les Gaston des années 60-70 et les Idées noires et ensuite se mettrait à lire ses premiers Spirou. :mrgreen:
T'es un peu à contre courant, parce qu'en général les amateurs considèrent Mort Cinder comme un chef d'œuvre, et Oesterheld comme un très grand scénariste (il a pas mal collaboré avec Hugo Pratt), alors qu'il trouvent son Cthulhu alourdi par les textes de Lovecraft. Bon , personnellement, j'aime beaucoup Lovecraft ainsi que son Cthulhu par Breccia (j'avais lu Lovecraft avant de découvrir le bouquin de Breccia), et aussi ce qu'a fait Oesterheld :spirou:

Breccia en France, avec Latino Imparato & Thibaud Voïta, 30 ans d'édition
https://www.youtube.com/watch?v=zt5hr1TP0iQ
J'm'en fous j'suis trop un rebelle (du genre qui vote Bobo contre Théodore Poussin :ouah: )
Vive Gil Jourdan !
Avatar du membre
Gaston Lagaffe
Maître Spiroutiste
Maître Spiroutiste
Messages : 2314
Enregistré le : sam. 8 oct. 2005 14:02
citation : Fan de Fournier
Localisation : Gatineau (Québec)

Re: La BD à travers le monde

Message par Gaston Lagaffe »

Vu que certains veulent que je parle des séries de Croc, je commence avec un duo qui a été un pilier du magazine du début jusqu'à la fin: Pierre Fournier et Réal Godbout.

Ils commencent leurs associations avec le personnage de Michel Risque, dont les premières aventures ont été publiée en dehors de Croc. Le personnage va évolué, passant d'une parodie d'héros d'aventures à la Bob Morane à un simple bon gars nigaud qui se retrouve malgré lui dans des aventures incroyables. Après des histoires courtes, les auteurs vont lancer dans un long feuilleton sans fin. On a droit à une galerie de personnages incroyables et comme le principe des auteurs étaient de sortir toutes les idées qu'ils avaient avant de faire un épisode, cela veut dire que durant chaque épisodes de 3-4 pages ils s'en passent des choses et il y a plus d'idées que dans plusieurs séries où on a l'impression qu'il se passe pas grand chose pendant 200 pages.

Seul soucis comme cela paraissait dans un magazine mensuel, il y a un résumé au début de chaque épisode de ce qui s'est passé dans le précédent et cela peut être un peu ennuyeux lorsqu'on lit cela en album.

https://www.bedetheque.com/serie-11984- ... es-de.html

Au cours de ses aventures, Michel Risque va rencontrer l'agent du FBI Red Ketchup qui va devenir très populaire auprès des lecteurs. Alors que les auteurs avaient prévus de le tuer pour de bon à la fin de ce qui est devenu le troisième tome de Michel Risque, Red Ketchup va survivre et vivre ses propres aventures. D'abord en histoires courtes dans le magazine Titanic, le magazine 100% BD éphémère de l'éditeur de Croc et ensuite en histoires de 44 pages dans Croc (ce qui fait que cela se lit mieux en album que Michel Risque, il y a pas de résumé à chaque 3-4 pages). Au début les auteurs voulaient alterné les aventures de Michel Risque et Red Ketchup, mais Red Ketchup fut tellement populaire qu'ils finirent par ne faire que du Red Ketchup à partir de sa deuxième histoire en 44 pages.

J'adore les deux série et je trouve que leurs styles est différent. Avec Red Ketchup il y a une dimension de satire social de la société américaine à travers ce personnage hyper-violent.

https://www.bedetheque.com/serie-18965- ... teque.html

Les deux séries sont publiés par La Pastèque qui est l'éditeur québécois le plus trouvable en Europe quoique je sais pas s'ils s'ont partout (au Québec tu vas dans n'importe quelle librairie tu trouve leurs albums). Il y aussi eu trois albums Red Ketchup édité par Dargaud dans les années 90 et j'imagine qu'on peut les trouver dans les bouquineries.

C'e sont deux bonnes séries d'aventures-humoristiques. Le dessin de Réal Godbout est vraiment excellent, un style ligne clair tout en ayant une touche personnelle. En fait, je dis peut-être n'importe quoi, mais lorsque je vois son dessin j'ai l'impression de voir un mélange d'underground américain et de bd franco-belge. Un mix de deux cultures donc, et cela se voit avec Red Ketchup qui satirise vraiment toute la société américaine avec des références que je sais même si les européens connaissent.
Vive Gil Jourdan !
Avatar du membre
Franco B Helge
Spiroutiste Professionel
Spiroutiste Professionel
Messages : 1169
Enregistré le : sam. 23 sept. 2017 02:01
Localisation : Florida, Argentina
Contact :

Re: La BD à travers le monde

Message par Franco B Helge »

D'après ce que j'ai pu voir dans les liens que vous nous avez donnés, je suis d'accord avec l'apparence du dessin dans Red Ketchup : ce mélange entre l'under américain et la ligne claire des années 80. Cela me rappelle notamment le travail de Daniel Torres, avec son Opium ou son Roco Vargas ...
Mesdamas et les chevalieros: Pardonnez-muá mon francés !
Avatar du membre
Vito
Spiroutiste Dégourdi
Spiroutiste Dégourdi
Messages : 43
Enregistré le : mar. 9 nov. 2021 19:41

Re: La BD à travers le monde

Message par Vito »

Je ne connaissais pas du tout ces séries, mais je dois dire qu'elles m'inspirent ! J'essaierai de les lire !
En effet, oui, l'influence de la ligne claire, même si elle est personnalisée, est très marquée. Je savais pourtant l'influence de Tintin sur la culture populaire québécoise... En effet, l'un des premiers dessinateurs de la Belle Province qui vient à l'esprit est Rodier, connu notamment pour ses pastiches de Tintin.

En tout cas, une grande source d'inspiration pour en savoir plus !
heijingling
Spiroutiste Avancé
Spiroutiste Avancé
Messages : 725
Enregistré le : ven. 13 déc. 2019 13:46

Re: La BD à travers le monde

Message par heijingling »

Gaston Lagaffe a écrit :Vu que certains veulent que je parle des séries de Croc, je commence avec un duo qui a été un pilier du magazine du début jusqu'à la fin: Pierre Fournier et Réal Godbout.
Et donc, quand sous ton avatar tu écris être fan de Fournier, s'agit-il de celui-ci ou de celui de Spirou? Ou peut-être préfères-tu garder l'ambiguïté ? :spirou:
Gaston Lagaffe a écrit :Au cours de ses aventures, Michel Risque va rencontrer l'agent du FBI Red Ketchup qui va devenir très populaire auprès des lecteurs. Alors que les auteurs avaient prévus de le tuer pour de bon à la fin de ce qui est devenu le troisième tome de Michel Risque, Red Ketchup va survivre et vivre ses propres aventures. D'abord en histoires courtes dans le magazine Titanic, le magazine 100% BD éphémère de l'éditeur de Croc et ensuite en histoires de 44 pages dans Croc (ce qui fait que cela se lit mieux en album que Michel Risque, il y a pas de résumé à chaque 3-4 pages). Au début les auteurs voulaient alterné les aventures de Michel Risque et Red Ketchup, mais Red Ketchup fut tellement populaire qu'ils finirent par ne faire que du Red Ketchup à partir de sa deuxième histoire en 44 pages.

J'adore les deux série et je trouve que leurs styles est différent. Avec Red Ketchup il y a une dimension de satire social de la société américaine à travers ce personnage hyper-violent.

https://www.bedetheque.com/serie-18965- ... teque.html

Les deux séries sont publiés par La Pastèque qui est l'éditeur québécois le plus trouvable en Europe quoique je sais pas s'ils s'ont partout (au Québec tu vas dans n'importe quelle librairie tu trouve leurs albums). Il y aussi eu trois albums Red Ketchup édité par Dargaud dans les années 90 et j'imagine qu'on peut les trouver dans les bouquineries.

C'e sont deux bonnes séries d'aventures-humoristiques. Le dessin de Réal Godbout est vraiment excellent, un style ligne clair tout en ayant une touche personnelle. En fait, je dis peut-être n'importe quoi, mais lorsque je vois son dessin j'ai l'impression de voir un mélange d'underground américain et de bd franco-belge. Un mix de deux cultures donc, et cela se voit avec Red Ketchup qui satirise vraiment toute la société américaine avec des références que je sais même si les européens connaissent.
Red Ketchup est du même type que Fearless Fosdick de Al Capp et Gaston Talon de Willem, aussi fanatique, mais moins idiot, donc plus dangereux. J'aime beaucoup ces trois séries parodiques extrêmes. Et je trouve que le trait de Réal Godbout, québecois donc entre France et EUA, ressemble à celui de Willem, hollandais, et lui aussi à la croisée des deux cultures.
L'aventure éditoriale de Red Ketchup m'a l'air aussi tordue que son persoonage. Le premier album chez La Pastèque , "La vie en rouge", sorti en 2007, est-elle une réédition ou une compilation d'aventures plus anciennes, comme pour le tome deux, et si oui est-ce une réédition d'album ou des histoires inédites en album, seulement parues en revue?
" Monólogo significa el mono que habla solo." Ramón Gómez de la Serna dans ses Greguerías.
Répondre

Retourner vers « La Bande Dessinée en général »