Votre top Gil Jourdan

La série culte de Maurice Tillieux

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Avatar du membre
Gaston Lagaffe
Maître Spiroutiste
Maître Spiroutiste
Messages : 1568
Enregistré le : sam. 8 oct. 2005 14:02
citation : Fan de Fournier
Localisation : Gatineau (Québec)

Votre top Gil Jourdan

Message par Gaston Lagaffe »

Je voudrais bien savoir quels sont vos Gil Jourdan préférés. Comme je l'ai déjà écrit, je trouve que les 10 premiers albums sont excellents, mais bon j'ai essayé de faire un petit top. C'était très dur à faire !

1.La Voiture immergée:L'album mythique de la série. Tout est parfait !

2.Les moines rouges: Cela peut sembler être un peu exagéré de mettre cet album en deuxième position. Il est moins ambitieux que d'autres albums, c'est un peu léger et il y a des facilités (comme par hasard il y a quelqu'un dans les ruines lorsqu'on veut faire croire qu'il y a un fantôme, comme par hasard Crouton débarque !), mais voilà j'adore l'ambiance campagnard, l'humour me fait rire et je trouve le scénario captivant.

3.Les cargos du crépuscule: Un excellent polar avec un très bon dessin (c'est celui où Tillieux se rapproche le plus du style Franquin je trouve). Comme d'habitude, il y a de très bons ambiances et des scènes d'actions captivante.

4.L'enfer de Xique-Xique: J'avais envie de mettre au moins un album qui se passe en dehors de la France et c'est mon préféré dans cette catégorie. De l'humour qui fonctionne bien (ah la scène du procès !) et la course-poursuite dans le désert est une des séquences cultes de la série selon moi.

5.Les 3 taches: J'ai failli mettre les deux premiers albums en 5ème position, le scénario est beaucoup plus profond, pose les bases de la série...Mais voilà j'adore l'humour de cet épisode. Le duo de méchants me fait marrer et j'adore que pour une fois les méchants ont autant voir même plus de scènes que Gil Jourdan et ses potes. Je comprends qu'on accroche pas, le scénario est au final mince et l'humour est un peu plus cartoon que d'habitude. Disons que si tu lit un album comme La Voiture immergée où tout est réaliste et ensuite tu voit Aldo survire à tout comme le coyote dans Bip-Bip...c'est un peu déroutant. :mrgreen:
richard
Spiroutiste Passionné
Spiroutiste Passionné
Messages : 182
Enregistré le : mar. 30 avr. 2013 09:09
citation : Eviv Bulgroz
Localisation : Paris
Contact :

Re: Votre top Gil Jourdan

Message par richard »

Pour moi ce sont les 2 premiers (Libellule & Popaïne) que je relis toujours avec plaisir, ainsi que le préquel (la poursuite). J'y trouve un Croûton à sa place, dans la police, et une Queue-de-cerise existante. Après, Tillieux retrouve son trio félixien, Queue-de-cerise s'éclipse et surtout le nouveau Croûton permet à l'Auteur d'échapper aux ciseaux d'Anastasie.
Pourtant je relis régulièrement toute la saga, y compris même ce regrettable second tome de Jaguar. On n'échappe pas au virus Tllieux !
heijingling
Spiroutiste Démoniaque
Spiroutiste Démoniaque
Messages : 336
Enregistré le : ven. 13 déc. 2019 13:46

Re: Votre top Gil Jourdan

Message par heijingling »

Gaston Lagaffe a écrit :Les moines rouges: Cela peut sembler être un peu exagéré de mettre cet album en deuxième position. Il est moins ambitieux que d'autres albums, c'est un peu léger et il y a des facilités (comme par hasard il y a quelqu'un dans les ruines lorsqu'on veut faire croire qu'il y a un fantôme, comme par hasard Crouton débarque !)
Pour le fantôme qui est déjà présent, je n'ai pas le même point de vue. Un scénariste sans imagination aurait simplement fait appeler Gil Jourdan par le maire parce qu'il y a un fantôme. Ici par contre, comme le dit Jourdan au maire, "Vous vous êtes fatigués à doter l'abbaye d'un fantôme alors qu'elle en avait déjà un", ce que je trouve un fabuleux retournement. Tout le monde, le maire, Jourdan (qui croyait avoir trouvé la clé du mystère), les lecteurs, s'est fait berner, et ce qui n'était qu'une sympathique enquête campagnarde tourne à l'inattendu et au drame (avec le vrai fantôme, la violence apparait, ce qui détermine Jourdan).

Crouton qui débarque au bon moment, c'est effectivement une heureuse coïncidence. Mais je citerai un extrait d'une conversation entre Rosy et Delporte, qui reprochait au premier de s'accorder des facilités scénaristiques en mettant trop de coïncidences dans ses histoires, prétendant que dans la vie, cela ne se passe pas ainsi, argumentant en disant (je paraphrase de mémoire): "Tu vois, là, j'appuie sur le bouton de l'ascenseur, l'ascenseur arrive, on monte dedans, il ne se passe rien de spécial", à ce moment, un réparateur arrive et pose un panneau "Hors service" sur l'ascenseur, Rosy se tourne alors vers Delporte avec un sourire narquois: "Tu disais ? "
(Anecdote tirée du bouquin "Rosy c'est la vie".)

Et sinon, les coïncidences, c'est l'essence de la fiction. Quand Spirou va se promener dans un bois, il tombe sur un léopard. Quand il va faire du camping, il tombe sur un scientifique génial qui fait en secret des découvertes fantastiques. Quand l'oncle de Fantasio meurt, il impose à celui-ci des tas de conditions invraisemblable pour hériter. Quand Spirou et Fantasio vont en Palombie, il arrivent juste la veille d'une guerre, déclenchée par le propre cousin de Fantasio. Je sais pas pour toi, mais moi, des trucs comme ça, ça ne m'arrive jamais. Si je vais me promener en forêt et que je vois au maximum un lézard ou un crapaud, ceux-ci n'appartiennent pas à un empereur, et si mon chat cassait ma radio, cela ne permettrait pas à celle-ci de recevoir soudain des appels au secours d'un roi prisonnier :ouah:
" Monólogo significa el mono que habla solo." Ramón Gómez de la Serna dans ses Greguerías.
heijingling
Spiroutiste Démoniaque
Spiroutiste Démoniaque
Messages : 336
Enregistré le : ven. 13 déc. 2019 13:46

Re: Votre top Gil Jourdan

Message par heijingling »

richard a écrit :Pour moi ce sont les 2 premiers (Libellule & Popaïne) que je relis toujours avec plaisir, ainsi que le préquel (la poursuite). J'y trouve un Croûton à sa place, dans la police, et une Queue-de-cerise existante. Après, Tillieux retrouve son trio félixien, Queue-de-cerise s'éclipse et surtout le nouveau Croûton permet à l'Auteur d'échapper aux ciseaux d'Anastasie.
C'est bien vu. Le côté fauché de Gil Jourdan justifie que, malgré son apparence et son caractère très chics, une élégance, un détachement et un humour anglais, il se mette hors la loi et fréquente les bas fonds. C'est ce que j'aime aussi dans les premiers Félix et dans le premier Marc Jaguar. Les volumes suivants sont plus classiques, rentrent plus dans le moule, y compris le fait, comme tu le remarques si bien, que Queue-de-cerise, qui a failli être l'un des premiers vrais personnages féminins du franco-belge, soit renvoyée dans l'ombre.
Un trio avec le héros, le faire valoir comique, et le troisième larron débarquant à la rescousse, est plus facile à animer qu'un quatuor, et cette facilité s'est malheureusement produite au détriment de Queue-de-cerise.
" Monólogo significa el mono que habla solo." Ramón Gómez de la Serna dans ses Greguerías.
Avatar du membre
Pigling-Bland
Administrateur
Administrateur
Messages : 7763
Enregistré le : ven. 22 sept. 2006 19:00
citation : Prof Pigling
Localisation : 29000 Quimper
Contact :

Re: Votre top Gil Jourdan

Message par Pigling-Bland »

Pour ma part, j'aurais beaucoup de mal à classer mes 5 Jourdan préférés, d'autant que les albums de cette série exploitent des univers parfois fort différents.
En y réfléchissant je peux néanmoins essayer de mettre en avant 6 albums en trichant un peu avec le fait que Libellule et Popaïne constituent une seule et même histoire (on a les arguments qu'on peut). Alors sans ordre de préférence je dirais :
- Libellule s'évade & Popaïne et vieux tableaux, que je trouve gonflé, original et plein de drôleries, surtout dans Popaïne et vieux tableaux.
- La voiture immergée, bien sûr, pour son intrigue, ses ambiances très réussies, les réparties de Jourdan...
- Les cargos du crépuscule, également pour ses ambiances, poursuites nocturnes, la séquence où Lenoir poursuit Jourdan avec un tractopelle, toute la fin... Cette histoire de greffe ne tient pas vraiment debout mais c'est tellement agréable d'y croire.
- Surboum pour 4 roues,avec ce scénario remarquable dans lequel Tillieux nous entraîne pour le plus grand plaisir de nous égarer.
- Gil Jourdan et les fantômes, malgré un titre que je trouve un peu ridicule, mais qui sort des sentiers battus. Le dessin n'est pas toujours au top, mais c'est un album que j'aime lire et relire.
Je regrette de ne pouvoir en ajouter d'autres tellement cette série est excellente... Il n'y a vraiment que les deux derniers albums et l'album 11 Chaud et froid qui sont en deça...
Membre de la team Gil Jourdan
Désolé madame, je ne peins plus que les natures mortes ! Qu'on vous assassine, et c'est chose faite !
Avatar du membre
Gaston Lagaffe
Maître Spiroutiste
Maître Spiroutiste
Messages : 1568
Enregistré le : sam. 8 oct. 2005 14:02
citation : Fan de Fournier
Localisation : Gatineau (Québec)

Re: Votre top Gil Jourdan

Message par Gaston Lagaffe »

J'ai pas mis de chiffre dans le titre alors si 5 c'est trop dur, on peut faire un top 10 aussi voir même un top 15 !

Tiens je vais le faire à l'instant:

6.Libellule s'évade/Popaïne et vieux tableaux (dommage que Queue-de-cerise fait pas grand chose après ça)
7.Surboum pour 4 roues
8.Le gant à trois doigts (aurait été plus haut si le scénario n'était pas expédié aussi vite dans les dernières pages)
9.Le chinois à deux roues
10.Carats en vrac
11.Sur la piste d'un 33 tours (enfin, Queue-de-cerise reprends un rôle active!)
12.Gil Jourdan et les fantomes
13.Chaud et froid
14.Patée explosive (parce que la guerre en caleçon c'est vraiment chiant à lire)
15. Entre deux eaux (il y a que l'histoire avec Queue-de-cerise que j'aime)
Avatar du membre
cosmikjaxx
Spiroutiste Détraqué
Spiroutiste Détraqué
Messages : 268
Enregistré le : mar. 14 avr. 2015 17:26
citation : Mille bombes !! Mais qu'est-ce que c'est que ce machin ?
Localisation : Nîmes
Contact :

Re: Votre top Gil Jourdan

Message par cosmikjaxx »

1. "La Voiture immergée", pas seulement parce qu'il est mythique, mais aussi pour son ambiance étrange avec le piège de la marée et la tour, la palette des couleurs choisie que je trouve parfaite et bien sûr, le suspense.

2. "L'enfer de Xique-Xique" : Un truc de petit garçon avec l'aventure, la poursuite dans le désert, chaleur, sueur et soif, de la tôle froissée et les facéties de Libellule qui est vraiment en roue libre.

3. Le diptyque "Libellule s'évade"/"Popaïne et vieux tableaux" parce que c'est dans cette première enquête que sont introduit tous les personnages, j'ai une préférence pour "Popaïne…" où ils gagnent en profondeur.

4. "Le chinois à deux roues" : encore une fois une ambiance, cette fois-ci très boueuse sous une pluie continuelle, sur les route d'une Chine dont on ne verra pas grand chose d'autre. Et encore de la tôle froissée.

5. "Carats en vrac" car j'ai beaucoup d'affection pour lui, c'est mon premier "Gil Jourdan" !… L'histoire est contemporaine à sa publication (début des 70's) et bien ancrée dans la réalité de l'époque, bien ficelée et même si le trait de Gos n'est pas au niveau de celui de Tillieux, il se débrouille vraiment bien sur celui-là. Et oui : encore de la tôle froissée.
Répondre

Retourner vers « Gil Jourdan »