Cette semaine dans le journal de Spirou j'ai aimé...

L'actualité du journal qui va avec la série

Modérateurs : Maxibon, Modérateurs

Avatar du membre
Franco B Helge
Spiroutiste Professionel
Spiroutiste Professionel
Messages : 1238
Enregistré le : sam. 23 sept. 2017 02:01
Localisation : Florida, Argentina
Contact :

Re: Cette semaine dans le journal de Spirou j'ai aimé...

Message par Franco B Helge »

Merci pour cette critique périodique sur le Journal :smile:
Points de vue très intéressants ... et avec le précieux ajout d'infos partagées depuis un autre forum :ok:
Mesdamas et les chevalieros: Pardonnez-muá mon francés !
Avatar du membre
Vito
Spiroutiste Connaisseur
Spiroutiste Connaisseur
Messages : 92
Enregistré le : mar. 9 nov. 2021 19:41

Re: Cette semaine dans le journal de Spirou j'ai aimé...

Message par Vito »

heijingling a écrit : lun. 15 août 2022 18:00
Vito a écrit :OK, Spirou est mort dans son sommeil, noyé, empoisonné par une piqûre de méduse et dévoré par un calmar géant.
Et nous n'avons pas pris au sérieux celui qui a dit qu'il mourrait noyé, pendu, dans un accident de voiture ! (cit.)
(À propos, saviez-vous que Franquin avait réalisé un dessin dans lequel Gaston se pend?)
Ce dessin pleine page à la perspective aussi osée qu'hasardeuse illustre bien ce que je pense de cette histoire, qui dépare dans la série et est trop timide pour un Spirou vu par..., sauf ce dessin inhabituel.
Je ne connais pas ce dessin où Gaston se pend, mais j'imagine que l'esprit noir de Franquin est bien capable de le réaliser !

Cependant, j'aime bien le dessin pleine page de Schwartz. Il est complètement fou, avec tous ces animaux placés au hasard. Mais d'une certaine manière, je suis fasciné par le "sense of wonder".
heijingling
Spiroutiste Avancé
Spiroutiste Avancé
Messages : 821
Enregistré le : ven. 13 déc. 2019 13:46

Re: Cette semaine dans le journal de Spirou j'ai aimé...

Message par heijingling »

Vito a écrit :
heijingling a écrit : (À propos, saviez-vous que Franquin avait réalisé un dessin dans lequel Gaston se pend?)
Ce dessin pleine page à la perspective aussi osée qu'hasardeuse illustre bien ce que je pense de cette histoire, qui dépare dans la série et est trop timide pour un Spirou vu par..., sauf ce dessin inhabituel.
Je ne connais pas ce dessin où Gaston se pend, mais j'imagine que l'esprit noir de Franquin est bien capable de le réaliser !
Si par esprit noir tu veux dire dépressif et désespéré, alors, tu es dans le vrai.
C'est ici https://www.illustre.ch/magazine/le-gas ... -en-valais
Franquin s'était beaucoup investit pour le dessin animé des Tifous, il y a eu beaucoup de problèmes financiers, et finalement "Franquin, qui n’a pratiquement pas été payé pour son énorme travail, est laminé par ce dossier judiciaire. Au cours d’un procès fleuve qui durera dix ans, il est de surcroît accusé de posséder des comptes cachés en Suisse et se retrouve sous la menace d’un redressement fiscal d’un montant faramineux. Aux abois, bien que ce délit présumé s’avère au final sans fondement, atteint dans sa santé, l’artiste sera contraint de vendre les droits d’exploitation de «Gaston Lagaffe»."
C'est après cette vente, et du fait que le dessin animé ne se fera finalement jamais, que Franquin a réalisé ce dessin. Gaston est mort, de la main de Franquin, assassiné par des malversations financières. Une reprise de Gaston est donc impossible.
Etonnament, tous ceux qui arguent de la vente des droits de Gaston par Franquin pour justifier sa reprise ne parlent jamais de cet article, qui clos toute conversation :menfin:

Vito a écrit :Cependant, j'aime bien le dessin pleine page de Schwartz. Il est complètement fou, avec tous ces animaux placés au hasard. Mais d'une certaine manière, je suis fasciné par le "sense of wonder".
J'ai du mal m'exprimer, j'aime aussi ce dessin, justement à cause de son côté foutraque et incroyable.
" Monólogo significa el mono que habla solo." Ramón Gómez de la Serna dans ses Greguerías.
Avatar du membre
Gaston Lagaffe
Maître Spiroutiste
Maître Spiroutiste
Messages : 2388
Enregistré le : sam. 8 oct. 2005 14:02
citation : Fan de Fournier
Localisation : Gatineau (Québec)

Re: Cette semaine dans le journal de Spirou j'ai aimé...

Message par Gaston Lagaffe »

Maintenant on a droit à des discussions venant d'autres sites. Trop cool. :mrgreen:

Sinon les animaux muets:
-Idéfix
-Biquette
-Les animaux de Gaston (okay ils sont pas dans tous les gags)
-Arabesque
-Le chat d'Haddock (okay c'est un personnage très secondaire)
-Le canard d'Achille Talon
-Godasse (il me semble, ça fait longtemps que j'ai lu la série)

On notera que trois des animaux sont des montures et qui existent parce qu'ils sont dans des séries historiques qui se passent avant l'arrivée de la voiture.
Vive Gil Jourdan !
heijingling
Spiroutiste Avancé
Spiroutiste Avancé
Messages : 821
Enregistré le : ven. 13 déc. 2019 13:46

Re: Cette semaine dans le journal de Spirou j'ai aimé...

Message par heijingling »

Gaston Lagaffe a écrit :Maintenant on a droit à des discussions venant d'autres sites. Trop cool. :mrgreen:
Oui, on est lu au delà des frontières :spirou:
Gaston Lagaffe a écrit : Sinon les animaux muets:
-Idéfix
-Biquette
-Les animaux de Gaston (okay ils sont pas dans tous les gags)
-Arabesque
-Le chat d'Haddock (okay c'est un personnage très secondaire)
-Le canard d'Achille Talon
-Godasse (il me semble, ça fait longtemps que j'ai lu la série)

On notera que trois des animaux sont des montures et qui existent parce qu'ils sont dans des séries historiques qui se passent avant l'arrivée de la voiture.
Le chat d'Haddock, tu m'étonnes qu'il soit secondaire, je ne me souvenais même plus qu'il en avait un. Je me souviens juste du perroquet que lui a offert la Castafiore (et qui sait parler).

Sinon tu as trouvé plus d'animaux à toi seul que les différents intervenants de BDP.

Il y en a donc quelques-uns, mais seul Godasse est un héros à part entière, partageant le titre avec Godaille. En cherchant du côté de Cauvin, je trouve également Boulouloum et Guiliguili et Câline et Calebasse (la jument ayant carrément son nom avant celui du mousquetaire). Chez Cauvin, les animaux confrontés aux humains sont de véritables animaux et ne parlent pas, c'est intéressant (car il a aussi fait des séries avec des animaux bavards, d'où les humains sont absents, les puces Arthur et Léopold, le poussin Christobald, les vautours Voraces), il y aurait un truc à creuser sur cette spécificité qu'il partage avec Franquin.
" Monólogo significa el mono que habla solo." Ramón Gómez de la Serna dans ses Greguerías.
Avatar du membre
Franco B Helge
Spiroutiste Professionel
Spiroutiste Professionel
Messages : 1238
Enregistré le : sam. 23 sept. 2017 02:01
Localisation : Florida, Argentina
Contact :

Re: Cette semaine dans le journal de Spirou j'ai aimé...

Message par Franco B Helge »

heijingling a écrit : mar. 16 août 2022 08:59 Le chat d'Haddock, tu m'étonnes qu'il soit secondaire, je ne me souvenais même plus qu'il en avait un. Je me souviens juste du perroquet que lui a offert la Castafiore (et qui sait parler).
[ ... ]
Il y en a donc quelques-uns, mais seul Godasse est un héros à part entière, partageant le titre avec Godaille. En cherchant du côté de Cauvin, je trouve également Boulouloum et Guiliguili et Câline et Calebasse (la jument ayant carrément son nom avant celui du mousquetaire). Chez Cauvin, les animaux confrontés aux humains sont de véritables animaux et ne parlent pas, c'est intéressant (car il a aussi fait des séries avec des animaux bavards, d'où les humains sont absents, les puces Arthur et Léopold, le poussin Christobald, les vautours Voraces), il y aurait un truc à creuser sur cette spécificité qu'il partage avec Franquin.
Mais oui, Heijingling. C'est le chat siamois qui fait sa première apparition à la page 04 de Les 7 boules de cristal. En faite, avec la complicité de Milou, il a une entrée en scène qui dérange surtout Néstor. Le voici :
Image
Image tirée de Les 7 boules de cristal - Copyright Studio Hergé & Moulinsart

Plus tard, il fera de brèves apparitions dans L'affaire Tournesol ; ou dans la scène d'Abdallah poussant Tournesol en patins à roulettes, vers la fin de la page 29 de Coke en stock ; et, bien sûr, aussi dans Les bijoux de la Castafiore - même en couverture, sous le piano avec Milou !, avec qui il a déjà arrangé les choses et ils s'entendent déjà comme copains -. En effet, vous pourrez voir, dans l'avant-dernière case de la page 09, qu'en référence au perroquet, Milou commente - avec le chat à côté de lui - qu'il déteste les animaux bavards :spip: :smile:
Mesdamas et les chevalieros: Pardonnez-muá mon francés !
heijingling
Spiroutiste Avancé
Spiroutiste Avancé
Messages : 821
Enregistré le : ven. 13 déc. 2019 13:46

Re: Cette semaine dans le journal de Spirou j'ai aimé...

Message par heijingling »

On a donc Godasse et Godaille, Boulouloum et Guiliguili, Câline et Calebasse, toutes séries de Cauvin, Poussy dans sa propre série, et dans les séries vraiment anciennes, Zig et Puce et Alfred, et Jo, Zette et Jocko, animal de compagnie récurrent pour les enfants.
De mondre importance, il y a aussi la Biquette de Pirlouit, qui est une monture, comme Arabesque, elles ont une place importante mais ne sont pas moteur; dans les séries de Cauvin, Guiliguili est plus essentiel à l'action que Godasse ou Câline, car il est vraiment compagnon, pas un animal utilitaire à la base.
Pour en revenir au marsu, il serait donc possible de faire une série de strips muets ou quasi avec un animal qui ne parle pas comme personnage central, il y a des antécédents.
" Monólogo significa el mono que habla solo." Ramón Gómez de la Serna dans ses Greguerías.
heijingling
Spiroutiste Avancé
Spiroutiste Avancé
Messages : 821
Enregistré le : ven. 13 déc. 2019 13:46

Re: Cette semaine dans le journal de Spirou j'ai aimé...

Message par heijingling »

Numéro 4401 du 17/08/2022

Ici la présentation illustrée par jeepcook
viewtopic.php?t=230&start=2323

Comme on peut le voir sur la couverture, ce numéro a été piraté par les Fabrice, ils ont découpé la dernière case de chaque histoire (hormis les strips) et l'ont remplacée par une chute bien à eux. Piraté à leur façon, s'entend, c'est parfois plus amusant que la chute originale, parfois totalement inattendu, parfois volontairement pitoyable: de chaque histoire, disais-je, même les séries (à suivre), sauf Spirou ("Retoucher une case de Spirou?! Tu veux qu'on se fasse virer?!"...), Zombillénium ("Euh...Cette case, on la touche pas, d'accord? Ça fait un peu peur..."), et Créatures. Bon, tout compte fait, aucune série (à suivre), n'a été ainsi piratée, cela n'a pas empêché les Fabrice d'y mettre leur grain de sel, et cela montre bien qu'un magazine de BD réussi n'est pas qu'une accumulation de prépublications, puisque ces vignettes ne pourront être reprises dans les albums, et surtout parce que la liberté permettant de telles perturbations est l'essence d'un magazine de BD, et les Fabrice et l'équipe du magazine ont particulièrement réussi ce numéro, car rarement un numéro avait été tant mis sens dessus-dessous et avec tant d'humour. L'esprit de Delporte, Gaston Lagaffe, des Hauts de pages est toujours là, et cette animation est le meilleur argument pour montrer qu'une reprise de Gaston, surtout figée dans le temps, serait vaine et fausse.
Franco B Helge a écrit :
jeepcook a écrit : mer. 17 août 2022 23:44Image
Par Sapristi et par Toutatis !!
Ce pseudo couv de Superino joue sur sa ressemblance avec certains couv du Metal Hurlant, notamment Druillet, n'est-ce pas ? ;)
C'est très bien vu, je pense d'ailleurs que les autres couvertures qui, comme je le signalais, et hormis le premier chapitre, n'ont pas de rapport avec le contenu font référence à d'autres icônes que mon ignorance ne m'a pas permis de relever.

Grandiose final pour Zombillénium, où l'on sent que De Pins s'est graphiquement régalé. Personnellement m'a fait beaucoup plaisir la case et son très juste commentaire où l'on voit un personnage ayant réintégré "l'équipe du parc en qualité de consulting manager ou senior business improvement analyst ou sales development executive...Bref, personne ne sait trop quoi, mais il montre des slides à des gens." Entre lui et Le coach, les parasites sociaux en prennent pour leur grade dans Spirou.
Et fin aussi de Créatures, ou plutôt, fin de la troisième partie, "Dans les entrailles de Yog", la série avec laquelle Djieff et Betbeder nous mettent les shoggoths.
" Monólogo significa el mono que habla solo." Ramón Gómez de la Serna dans ses Greguerías.
Avatar du membre
jeepcook
Spiroutiste Démoniaque
Spiroutiste Démoniaque
Messages : 328
Enregistré le : sam. 30 sept. 2017 07:42

Re: Cette semaine dans le journal de Spirou j'ai aimé...

Message par jeepcook »

Merci pour ton analyse heijingling. Suis d'accord avec toi, le "bordel" que les Fabrice ont mis dans ce numéro était assez inattendu et innovant, et on ne peut voir cela que dans la version magazine. J'ai trouvé ca sympa.
#loveukraine
heijingling
Spiroutiste Avancé
Spiroutiste Avancé
Messages : 821
Enregistré le : ven. 13 déc. 2019 13:46

Re: Cette semaine dans le journal de Spirou j'ai aimé...

Message par heijingling »

Numéro 4402 du 24/08/2022

Ici la présentation illustrée par jeepcook viewtopic.php?t=230&start=2329

Couverture sur les Tuniques bleues, leur première aventure de Lambil sans Cauvin, qui a été tellement présent dans Spirou que j'ai eu une petite émotion en la voyant. Le dessin de Lambil est toujours bon, bien qu'il ait tendance à se raidir, car l'encrage est de moins en moins bien maîtrisé.

Un bon Dad, dans lequel Nob lui fait incarner de nombreux personnages de la culture populaire, de la BD aux jeux vidéos et la littérature de genre. Dad est aussi une série actuelle pour cette raison, son métier, acteur, est concret, à l'opposé des vieilles séries familiales où, de Blondie de Chic Young à Hi and Lois de Mort Walker et Dik Brown en passant par Boule et Bill de Roba, le père était un employé de bureau lambda, ce qui reflétait le passage à la société de service au cours du XXème siècle. Dad, lui, est visiblement du XXIème siècle. Autre bonne série contemporaine, Elliot au collège, de Théo Grosjean et Maria Riccobono, où cette semaine le personnage principal n'apparait pas, laissant d'autres personnages développer leur personnalité à travers un jeu vidéo, ce qui donne lieu à un bon gag. Mouk, lui, nous a fait définitivement rentrer dans le multiverse Crouquidou, assumant entièrement la dimension délirante de cette série qui pourrait sans cela sembler bien classique. Pas de commentaire de Sti sur la page 12bis, les fantômes de Raowl et Tébo ont du exorciser la malédiction. Enfin le dessin est toujours le point fort de Dab's et son Crash Tex, Floris nous propose une semaine rose avec son Capitaine Anchois qui commet un crime contre la mode, et, toujours dans le registre de l'absurde, la pub du bulletin d'abonnement de Thiriet et Cromheecke est cette semaine particulièrement drôle.

Trois histoires courtes cette semaine, dont aucune ne m'a emballé. Chemins d'Iroquois - Kiona, une histoire courte de Djief, qui veut porter un message, Outlaws, de Sylvain Runberg et Éric Chabert, publicité pour une série à paraitre. Enfin un étrange Marc et Pep mélant les assiettes à proverbes de l'arrière-grand-mère de Pep et l'art contemporain; plusieurs proverbes sont cités, plusieurs œuvres montrées, seul Calder est nommé, et autant la BD de Djief est trop explicite, autant je trouve cette histoire de Nicoby et Ory trop allusive, je ne peux m'empêcher de me demander ce que les auteurs ont voulu exprimer, et si toute l'histoire est construite pour aboutir au (subtil) jeu de mot final, ma réaction est la même que celle de la femme de ménage dans la dernière case: "Hein??"

Comme Outlaws, le supplément est aussi une pub, pour la série Ariane et Nino (de Sylvain Savoia et Fabrice Erre, qui étrangement n'ont pas signé), et le jeu Timeline, mais c'est une pub éducative, qui a donc ma bienveillance (quoique je note un manque de précision: en 1281, c'est un tsunami, à l'origine du terme kamikaze, qui a empêché l'invasion du Japon, autant que les samouraïs, l'information est trop plaisante pour être passée sous silence).
Fabrice Erre est ainsi présent trois fois dans ce numéro, avec également L'édito et comme invité à nous présenter les BD de sa vie. Je serai moins bienveillant envers lui ici quand il nous dit s'ennuyer avec Blake et Mortimer, de Jacobs, qui auraient "trop de texte[...]ça manque de fluidité". Tsss. Décidément, l'art contemporain n'est pas à la fête dans ce numéro.
" Monólogo significa el mono que habla solo." Ramón Gómez de la Serna dans ses Greguerías.
heijingling
Spiroutiste Avancé
Spiroutiste Avancé
Messages : 821
Enregistré le : ven. 13 déc. 2019 13:46

Re: Cette semaine dans le journal de Spirou j'ai aimé...

Message par heijingling »

jeepcook a écrit :Le "bordel" que les Fabrice ont mis dans ce numéro était assez inattendu et innovant, et on ne peut voir cela que dans la version magazine. J'ai trouvé ca sympa.
Plus j'y pense, plus je trouve que les Fabrice tiennent actuellement dans le journal le rôle que tenait Gaston.
" Monólogo significa el mono que habla solo." Ramón Gómez de la Serna dans ses Greguerías.
Avatar du membre
Gaston Lagaffe
Maître Spiroutiste
Maître Spiroutiste
Messages : 2388
Enregistré le : sam. 8 oct. 2005 14:02
citation : Fan de Fournier
Localisation : Gatineau (Québec)

Re: Cette semaine dans le journal de Spirou j'ai aimé...

Message par Gaston Lagaffe »

Concernant Lambil, je trouve que si son dessin a bien sur décliné, cela reste pas mal vu son âge et moins pire que ce qui est arrivé à d'autres dessinateurs (Leloup, Hermann, Morris et sa photocopieuse....). En fait, si je prends en compte toutes les séries Spirou dessiné par le même dessinateur durant des décennes, Lambil s'en tire pas mal, surtout comparé à des gars comme Gos ou Kox....

Tiens au fait il y a quelqu'un qui a remarqué que la plupart des séries de l'âge d'or de Delporte ont duré moins longtemps/ont eu moins d'albums que les classiques de l'époque Martens ou de la fin des années Delporte dans le cas de séries comme Les Petits hommes. Je me demande si c'est une des raisons que la période Delporte est bien considéré. Déjà à la base, les séries étaient meilleurs, mais je suis pas certains qu'avoir un nouveau album Gil Jourdan ou Johan et Pirlouit ou un nouveau gag de Gaston chaque semaine durant 40-50 ans cela aurait été souhaitable.
Vive Gil Jourdan !
Répondre

Retourner vers « L'actualité du Journal de Spirou »