Page 162 sur 168

Re: Cette semaine dans Spirou

Posté : lun. 25 mai 2020 23:03
par jeepcook
11028

Re: Cette semaine dans Spirou

Posté : mer. 27 mai 2020 02:52
par jeepcook
Voilà c'est ma 1ere présentation officielle! Le 4285 est composé de 2 couvertures différentes et, Dupuis ne semble pas diffuser la version extraterreste en version numérique... uniquement la terrestre

Pour la présentation, j'ai mis ma touch personnelle, j'ai modifié en partie ce que faisait petercriss. Je suis à l'écoute de vos remarques et à la recherche des scans des bonus des fascicules papier alors n'hésitez pas à me MP. Merci

Présentation et sommaire:

Image

Le jeu de la semaine, et la solution du numéro précédent:

Image

A suivre...:

Image

Edit: quelques modifications suite à remarques, adaptation des définitions des images désormais clickable pour zoomer.

Re: Cette semaine dans Spirou

Posté : ven. 29 mai 2020 11:00
par petercriss
Depuis mon message aussi concis que rapide , je vous devais une explication plus posé sur mon analyse de la situation vis à vis du journal.

Le journal de Spirou cherche depuis des années , déjà, à attirer un lectorat plus jeune avec des séries qui sont malheureusement aux antipodes de l 'essence m^me de ce qui a fait la longévité de ce dernier.(ce qui ne retire en rien le talent de ces artistes)
Pour vous donnez un exemple , il vous suffit de relire les Spirou ou est pré publié le dernier Jérome K jérome BLOCHE , ce qui frappe c'est que cette série fait désormais tache dans l'ensemble de l 'éditorial. Cela m'a choqué et fait réalisé que la marche arrière est désormais impossible face aux décisions des instances dirigeantes qui n 'entendent rien aux appels incessantes des lecteurs .
Ils ont pas compris que les lecteurs du Journal sont pour la plus part des lecteurs de longues dates , ce qui ont aimés soit les années 60, les années 70 ou les Années 80, et qui faut absolument qu'ils calquent leurs éditoriaux sur ces références.
Comme ils n 'ont pas compris que le renouvellement n 'est pas incompatible avec HÉRITAGE. Il suffisait qu'ils analysent le virage du journal au début des années 70 ,ou l 'arrêt de Spirou par Franquin , le départ de Lucky Luke ont fait naitre des série aujourd'hui culte sans pour autant renier ce qui a fait l 'âge d 'or du journal .(Natacha, Yoko Stuno, Le Scrameustache, Sammy et plus tard Docteur Poche, Jérome ....)
Mais ce qu'ils n 'ont pas compris c'est que s'est les lecteurs de longues dates qui transmettent leurs amours de ce journal à leurs progénitures .
Là est la clé de voute depuis des lustres sur la pérennité de ce journal . S' ils comptent que ce soit le jeune qui va aller spontanément acheter le journal , ils se foutent le doigt dans l'œil . (surtout sur la nouvelle génération dite 2.0)
Je me souviens qu'un couple d 'amis de mes parents m 'avait fait passer 4 recueils du journal en 1977, ce qui fut le coup de foudre.
HERITAGE du lecteur et de l 'éditorial , c 'est la clé.

Un point important aussi , c 'est la sortie des albums , ou il est clair que c'est là que mise les dirigeants. Avant , le journal faisait déjà office de laboratoire et la sortie de telle ou telle série était conditionnée au succès qu'il générait au prés des lecteurs à travers entre autre les référendums.
Là , ils nous servent des séries, que l 'on aime ou pas , peut un porte , eux visiblement , ils aiment et c'est ça l'essentiel visiblement.
Et surtout les albums paraissaient qu'un an après ce qui donnait aussi un certain intérêt à acheter le journal .
Tout ça a volé en éclat depuis la reprise d 'actionnaires qui n 'entendent rien à la BD .
On regrette tous Charles DUPUIS , c'est clair .

Les ami(e)s , vous allez me trouver pessimiste , mais je pense que le livre de l 'histoire du journal Spirou est entrain de ce refermer.
J 'aperçois déjà le 4ème Plat .

Re: Cette semaine dans Spirou

Posté : ven. 29 mai 2020 14:05
par Zig Homard
petercriss a écrit : ven. 29 mai 2020 11:00 Depuis mon message aussi concis que rapide , je vous devais une explication plus posé sur mon analyse de la situation vis à vis du journal.

Le journal de Spirou cherche depuis des années , déjà, à attirer un lectorat plus jeune
... Et là, ils ont 1000 fois raison, je trouve ! :ok:
Loin des miasmes niffliens nauséabonds... :o :cry:
petercriss a écrit : ven. 29 mai 2020 11:00 Tout ça a volé en éclat depuis la reprise d 'actionnaires qui n 'entendent rien à la BD .

On regrette tous Charles DUPUIS , c'est clair .
:ok: :respect:

Re: Cette semaine dans Spirou

Posté : ven. 29 mai 2020 17:23
par Franco B Helge
Une excellente exposition, PeterCriss.
Très clarifiant, et cela appelle une réflexion à ceux qui prennent des décisions ... si à tout moment ces dirigeants ont prêté attention à cet appel d'un lecteur de bons critères analytiques.

Des critères analytiques liés à cette véritable fascination pour le monde de la BD franco-belge ... :respect:

Re: Cette semaine dans Spirou

Posté : sam. 30 mai 2020 08:24
par petercriss
Franco B Helge a écrit : ven. 29 mai 2020 17:23 Une excellente exposition, PeterCriss.
Très clarifiant, et cela appelle une réflexion à ceux qui prennent des décisions ... si à tout moment ces dirigeants ont prêté attention à cet appel d'un lecteur de bons critères analytiques.

Des critères analytiques liés à cette véritable fascination pour le monde de la BD franco-belge ... :respect:
C 'est gentil de ta part , mon ami , mais je pense que c'est peine perdu .
Ce n 'est plus une famille d 'imprimeur passionnée qui est à la tête du journal mais des intérêts financiers et comme les politiques seuls eux sont convaincus de détenir la solutions . Ils sont tellement loin de tout qu'ils n 'entendent pas les appels du peuple.
Ainsi marche le monde , on doit malheureusement en faire notre parti. On va tout de m^me pas aller manifester venant la rédaction , après tout ce n 'est que de la BD , m^me si cela va inexorablement aller à la perte d 'un pend de l 'histoire de cette Art.

Re: Cette semaine dans Spirou

Posté : sam. 30 mai 2020 08:40
par Pigling-Bland
Pour ceux qui ont lu le spécial monstres paru le 27 mai, on a droit a un numéro spécial du plus mauvais journal de Spirou depuis des années. Convenu, mise en pages désagréable. Oui monstrueux en effet.
Que ça continue ainsi et je fais comme Petercriss alors que je lis ce journal depuis 1958 sans interruption. Les concessions au mauvais goût au titre d'un opportunisme éditorial ont leurs limites.
Ce qui a sauvé Spirou par rapport à Tintin, est qu'en tout en évoluant et en découvrant de nouveaux talent, le journal continuait à être le fer de lance de la BD franco-belge . d'où d'ailleurs une proportion égale de jeunes lecteurs et d'anciens, là où le journal de Tintin, devenu hebdoptimiste, crut bon de se dévoyer en parlant de showbizz et autres futilités éphémères...
Mais en tout domaine l'opportunisme et le populisme ne peuvent mener qu'au chaos. On y arrive.

Re: Cette semaine dans Spirou

Posté : sam. 30 mai 2020 08:53
par Zig Homard
Pigling-Bland a écrit : sam. 30 mai 2020 08:40en tout domaine l'opportunisme et le populisme ne peuvent mener qu'au chaos. On y arrive.
:lol: :mrgreen:

Re: Cette semaine dans Spirou

Posté : sam. 30 mai 2020 13:30
par jeepcook
petercriss a écrit : ven. 29 mai 2020 11:00 Depuis mon message aussi concis que rapide , je vous devais une explication plus posé sur mon analyse de la situation vis à vis du journal.
.............................
Les ami(e)s , vous allez me trouver pessimiste , mais je pense que le livre de l 'histoire du journal Spirou est entrain de ce refermer.
J 'aperçois déjà le 4ème Plat .
Clin d’œil :lol:

Image

Re: Cette semaine dans Spirou

Posté : sam. 30 mai 2020 15:08
par heijingling
petercriss a écrit :Comme ils n 'ont pas compris que le renouvellement n 'est pas incompatible avec HÉRITAGE. Il suffisait qu'ils analysent le virage du journal au début des années 70 ,ou l 'arrêt de Spirou par Franquin , le départ de Lucky Luke ont fait naitre des série aujourd'hui culte sans pour autant renier ce qui a fait l 'âge d 'or du journal .(Natacha, Yoko Stuno, Le Scrameustache, Sammy et plus tard Docteur Poche, Jérome ....)
Je suis d'accord avec toi, et pourtant, Thierry Martens, qui a introduit la plupart de ces personnages, a été beaucoup décrié lorsqu'il a remplacé Delporte.
petercriss a écrit :Mais ce qu'ils n 'ont pas compris c'est que s'est les lecteurs de longues dates qui transmettent leurs amours de ce journal à leurs progénitures .
Là est la clé de voute depuis des lustres sur la pérennité de ce journal . S' ils comptent que ce soit le jeune qui va aller spontanément acheter le journal , ils se foutent le doigt dans l'œil . (surtout sur la nouvelle génération dite 2.0)
Totalement d'accord avec ton analyse.

petercriss a écrit :Tout ça a volé en éclat depuis la reprise d 'actionnaires qui n 'entendent rien à la BD .
On regrette tous Charles DUPUIS , c'est clair .
Rappelons toutefois que les Dupuis ne sont plus à la direction de Spirou depuis 35 ans, et depuis, le journal a connu beaucoup de bas, mais quelques hauts.

Re: Cette semaine dans Spirou

Posté : sam. 30 mai 2020 15:12
par heijingling
Zig Homard a écrit : ven. 29 mai 2020 14:05
petercriss a écrit : ven. 29 mai 2020 11:00Le journal de Spirou cherche depuis des années , déjà, à attirer un lectorat plus jeune
... Et là, ils ont 1000 fois raison, je trouve ! :ok:
Zig Homard, tu serais donc fan du petit Spirou ? :siffle: :mdr:

Re: Cette semaine dans Spirou

Posté : sam. 30 mai 2020 15:37
par heijingling
Pigling-Bland a écrit : sam. 30 mai 2020 08:40 Ce qui a sauvé Spirou par rapport à Tintin, est qu'en tout en évoluant et en découvrant de nouveaux talent, le journal continuait à être le fer de lance de la BD franco-belge . d'où d'ailleurs une proportion égale de jeunes lecteurs et d'anciens, là où le journal de Tintin, devenu hebdoptimiste, crut bon de se dévoyer en parlant de showbizz et autres futilités éphémères...
Mais en tout domaine l'opportunisme et le populisme ne peuvent mener qu'au chaos. On y arrive.
Il faut dire que la plupart des auteurs du franco-belge classique sont morts ou retraités, et il est normal que les nouvelles générations de dessinateurs changent de modèles.
Ce qui me désole par contre, c'est que des auteurs dont j'apprécie en général le travail par ailleurs, comme Bouzard, Fabcaro ou Fabrice Erre, produisent des pages assez faibles pour Spirou, là où Trondheim avait fait d'excellentes choses, de Ralph Azam à L'Atelier Mastodonte en passant par Maggy Garrison.