LE GRI-GRI DU NIOKOLO-KOBA

Modérateur : Modérateurs

Notez cet album de 0 à 5

0 = et si on parlait d'autre chose ?
0
Aucun vote
1 = pas terrible
0
Aucun vote
2 = bof sans plus
3
11%
3 = un album qui se lit agréablement
10
37%
4 = très bon album
8
30%
5 = superbe album je lis et relis. Un des incontournables de la série.
6
22%
 
Nombre total de votes : 27

Avatar du membre
Fantasio magazine
Spiroutiste Dépravé
Spiroutiste Dépravé
Messages : 223
Enregistré le : jeu. 26 mai 2011 14:10

Re: LE GRI-GRI DU NIOKOLO-KOBA

Message par Fantasio magazine »

Je n'ai pas particulièrement aimé cet album. L'histoire n'est pas très intéressante et les personnages ne me sont pas du tout sympathiques. Par contre, j'ai bien aimé le petit côté enquête à savoir qui est un traître parmi les occupants de l'hôtel. Je suis aussi d'accord avec certains d'entre vous, le dessin est très bon. Malheureusement, l'histoire ne réussit jamais à décoller suffisamment pour en faire un très bon album. De plus, je n'ai pas aimé la fin avec les bandits qui disparaissent. Je mets un 2.
Tetris92
Spiroutiste Mordu
Spiroutiste Mordu
Messages : 51
Enregistré le : sam. 10 août 2013 19:34

Re: LE GRI-GRI DU NIOKOLO-KOBA

Message par Tetris92 »

Image


J'ai mis 5/5 sans hésiter.

Pourquoi ? Evidemment une BD se juge sur la qualité de ses dessins, de son histoire et de son ryhtme...
Mais celle-ci a une saveur bien particulière pour moi ! Elle m'évoque beaucoup de souvenirs liés à la BD, à ma famille !
Déjà, c'est la première BD dont je me souviennes, je l'ai lue et relue au point de la connaitre par cœur !
En plus, au début des années 80, nous vivions à Dakar au Sénégal et ma mère avait fait dédicacer l'album à Fournier pour mon père ! (on y voyait un éléphant rigolard - ivre arborant le fameux calot du groom ) du coup mon paternel y tenait beaucoup, alors que moi, du haut de mes 4 ans, j'avais d'autres idées de l'utilisation des BD (je les empilais pour m'en servir comme tremplin pour mes petites voitures) - je raconte un peu ma vie mais j'ai envie de montrer que parfois la BD c'est subjectif ! -
J'avais adoré l'ambiance forcément qui rappelait énormément celle que je connaissais autour de moi à l'époque, et même maintenant je trouve que c'est l'un des "Spirou" ou Spip est le plus drôle... et la galerie de personnages secondaires est particulièrement réussie ! (le charme D'Ororéa opérait déjà !)

C'est cette Bd qui m'a fait découvrir la BD et Spirou, elle a forcément une place particulière dans mon panthéon !
Avatar du membre
Jalias
Spiroutiste Dépravé
Spiroutiste Dépravé
Messages : 248
Enregistré le : lun. 12 mai 2014 13:05

Re: LE GRI-GRI DU NIOKOLO-KOBA

Message par Jalias »

- Un Grig-gri ?
- ça se mange ?
- Et voilà Spip, C'est pour ce... cet objet que Spirou voulait m'entraîner de force en Afrique...


Même si ce n'est pas la première fois que Spirou voyage en Afrique, le Gri-gri du Niokolo Koba marque un événement, car c'est la première fois que Spirou s'y rend dans un lieu réel, un parc naturel au Sénégal. Et tout ça pour un Gri-gri !

A ce titre, Fournier propose une introduction très efficace à son histoire, car en trois petites planches il arrive à définir son intrigue (des bandits à la recherche du Gri-gri), les éléments indispensables pour comprendre les évènements (le Niokolo-Koba, le diamant de Koli et son pouvoir) et comment Spirou et Fantasio se retrouvent mêlés à cette histoire. A ce niveau, si le coup du taxi est une coïncidence ôôoo combien pratique (comme le livre lu par Spirou sur l'ancêtre de Pluchon Park plus tard dans le tome), ça fait parti des raccourcis tout à fait acceptables dans une intrigue de bande dessinée. Cette intro très bien rodée est à l'image d'un tome de haut niveau, qui déroule son intrigue sans temps mort et avec une précision millimétrée. Avec ce tome, Fournier confirme ce qui était déjà visible dans Tora-Torapa, c'est à dire que l'auteur est de plus en plus à l'aise non seulement avec le tempo comique (mais Fournier a toujours eu un humour incroyable), mais également avec la structure même de son récit.

En ce sens (et je n'ai pas choisi cette citation pour rien), Fournier pose très tôt des éléments qui vont parcourir tout ou une partie de l'album. Ainsi, dans la citation présentée, si Spirou (en tant que héros de l'histoire) est tout de suite intrigué par le Gri-gri et cette mission au Niokolo-Koba ; Fantasio va jouer le râleur de service (avec pour éviter la monotonie et l'impliquer dans l'histoire le très joli twist du vol de son matériel photo par Ororéa). Quant à Spip, il servira comme souvent avec Fournier de caution humoristique, avec les blagues sur les noix/noisettes qui parcourent tout l'album, servant de petits interludes légers... avant de pleinement participer à l'intrigue et surtout à sa résolution !

Mais si les trois héros ont chacun un rôle bien défini dans l'intrigue, ce tome fait la part belle aux personnages haut en couleurs : en vrac et de façon non exhaustive : Tuté Tougouré et sa course en caddie (à la mise en scène très réussie, on voit bien l'impression de mouvement), Sété Bagarré (et sa famille nombreuse, qui va servir de point de repère au lecteur), les membres du village de Siminti (tous plus suspects les uns que les autres), et bien sûr ce pov' Netwa Makaré, formidable comique de répétition. Tous ces personnages sont extrêmement biens définis, que ce soit dans leurs attitudes, ou dans leurs designs. Qui plus est, malgré la multitude de personnages dans l'histoire, aucun n'est oublié ou laissé de côté en cours de route, chacun prend la place attribuée à son rôle pour créer une « bédé orchestre » très cohérente. Vraiment c'est une galerie très réussie à laquelle on a droit.

Galerie au service d'une intrigue « polar », pour le plus « Agatha Christie » des Spirou. L'ambiance à Siminti est tout de suite à la suspicion, et Fournier amène ce qu'il faut d'éléments pour semer le trouble : avec en plus l'arrivée impromptue d'Ororéa ! Les scènes à l'intérieur du village sont pour moi très savoureuses. Notons que dans ces moments-là, le décor à tendance à se réduire à sa plus simple expression.

C'est d'ailleurs le moindre défaut que je trouve à l'album : pour un épisode qui se déroule en plein parc naturel, j'aurais bien aimé en voir plus. Il n'y a finalement que peu de grandes cases sur la savane africaine, mais malgré ça les décors sont tout à fait réussi.

Pour soutenir son intrigue « whodunnit », Fournier utilise comme à son habitude de généreuses rasades d'humour. J'en ai déjà cité certaines, mais il y en a bien d'autres, notamment tous les gags associés au diamant Koli : sorte de super outil du scénariste de Bédé qui permet au méchant d'être très méchant sans risquer de tuer des gentils/innocents. En ce sens, il est assez intéressant de voir que c'est dans cet épisode ancré dans la réalité qu'existe un de ces éléments improbables « à la Fournier ». Qui plus est, cette coexistence est tout à fait harmonieuse. A aucun moment, on ne se sent frustré sur le manque d'explications sur le pouvoir du diamant, c'est comme ça on le prend comme tel.

Une dernière forme d'humour doit être signalé dans ce tome : celui qui casse le mur entre l'univers de la bédé et la réalité. Jeu de mot sur le barrissement de l'éléphant que Fournier n'a pas pu s'empêcher de placer, ou à l'inverse ce stratégiquement bien placé rectangle blanc dont le rôle d'élément de censure est parfaitement assumé. J'adhère !

Ainsi le Gri-gri du Niokolo Koba accumule les bons points : incitation à l'aventure avec son contexte africain, mélange réussi entre réalité et imaginaire, intrigue bien ficelée qui marie polar et humour, une galerie de personnages marquants... pour moi, c'est un tome absolument remarquable. 5/5

(pour ceux qui se disent que je note gentil, c'est parce que pour le moment j'ai commencé avec des tomes vraiment appréciés;) )
Avatar du membre
Gaston Lagaffe
Maître Spiroutiste
Maître Spiroutiste
Messages : 1568
Enregistré le : sam. 8 oct. 2005 14:02
citation : Fan de Fournier
Localisation : Gatineau (Québec)

Re: LE GRI-GRI DU NIOKOLO-KOBA

Message par Gaston Lagaffe »

J'adore tes avis. Continue. :priere:
Avatar du membre
Zig Homard
Maître Spiroutiste
Maître Spiroutiste
Messages : 2013
Enregistré le : ven. 11 févr. 2011 14:35
citation : A.D.S. en avant !
Localisation : 72
Contact :

Re: LE GRI-GRI DU NIOKOLO-KOBA

Message par Zig Homard »

Gaston Lagaffe a écrit :J'adore tes avis. Continue. :priere:
C'est vrai... Des analyses très bien construites, et "très super" !...
Λ - (Poly-censuré par l'un ou l'autre admin !!) " _ _ . . . ! " - Dissident, il va sans dire...
Avatar du membre
Jalias
Spiroutiste Dépravé
Spiroutiste Dépravé
Messages : 248
Enregistré le : lun. 12 mai 2014 13:05

Re: LE GRI-GRI DU NIOKOLO-KOBA

Message par Jalias »

Merci, c'est vraiment très gentil.

Mais vous avez le droit de ne pas être d'accord avec ce que je dis, hein!^^
Répondre

Retourner vers « Evaluez les albums de Spirou et Fantasio »