Le chateau du Comte de Champignac

quels lieux ont inspirés les auteurs ?...

Modérateur : Modérateurs

Répondre
En ligne
Avatar du membre
Trichoco
Administrateur
Administrateur
Messages : 4156
Enregistré le : sam. 8 oct. 2005 19:02
Localisation : Reims

Le chateau du Comte de Champignac

Message par Trichoco »

Ce sujet est paru sur le site en 2007 et a été écrit par Zorflagnac.
_______________________________________________________________________________________________________________

Image
Nous connaissons tous la propriété du savant excentrique et comte du petit village de Champignac, apparut pour la première fois dans le deuxième album de la série classique.

Ce château a accueilli de nombreuses fois nos héros au cours de la série, mais tout le monde ne connaît pas la source d?inspiration que Franquin utilisa pour lui donner la vie. Et l?on sait encore moins bien en quelles circonstances !

En fait, c?est l?épouse de l?auteur qui lui fournit inopinément des photos et cartes postales du château de Skeuvre, dans la ville de Natoye en Belgique (province de Namur), près duquel elle avait séjourné dans sa jeunesse. En ce temps là, la demeure était vide et dans un très mauvais état d?entretien, puisque les officiers allemands qui en avaient pris possession pendant la guerre l?avaient saccagé et plastiqué avant leur départ. Et loin de l?améliorer dans ses dessins, c?est sous cette forme que Franquin le représenta au cours de la série.

Peu avant 1980 (c?est-à-dire près de 30 ans après sa première apparition), le Vicomte de Beaudignies, qui avait racheté et restauré le château de Skeuvres, découvrit part hasard la représentation de son domaine en lisant le journal de Spirou. C?est enthousiasmé que l?occupant des lieux invita par écrit André Franquin à visiter le château de l?intérieur pour la première fois. Il y revint une seconde fois quelques années plus tard pour une émission consacrée à ses héros, et en 1996, le château accueillit une exposition intitulée « Spirou et Fantasio à Champignac »

Image

La quantité limitées de photos dont disposait Franquin ne l?a autorisé, de fait, qu?à montrer un nombre limité d?angles de vue. Ainsi, si la façade et les dépendances à gauche de l?entrée ont été souvent employées au fil des cases, il ne nous est donné que de très rares et peu satisfaisants aperçus des bâtiments de droites.

Image

L?auteur représenta même la fontaine qui trônait au milieu de la cour, du moins dans un premier temps, puisque celle-ci fut brisée par un Fantasio surpuissant dès sa première apparition, vouée de facto à ne plus jamais réapparaître par la suite.

Notons enfin la remarque de Franck Le Gall, qui prit quelques libertés lorsqu'il représenta le château dans son one-shot "Les Marais du Temps":
"Mon château, j'ai mis des fenêtres françaises, j'ai fait une maison de la Loire... Etpusi Franquin est très gentil, il nous dessine des cheminées en veux-tu en voilà dans toutes les pièces et à l'extérieur y a pas de cheminées! Donc la fumée elle s'échappe par où? va savoir..."
Membre de la team Fournier
Répondre

Retourner vers « Les lieux réels »