5. Du glucose pour Noémie

Modérateur : Modérateurs

Répondre
En ligne
Avatar du membre
Trichoco
Administrateur
Administrateur
Messages : 3248
Enregistré le : sam. 8 oct. 2005 19:02
Localisation : Reims
A été remercié : 2 fois

5. Du glucose pour Noémie

Message par Trichoco » mer. 12 août 2015 23:38

Cette semaine, nous nous penchons sur ce qui est certainement l'aventure où le train a la place la plus importante. Du glucose pour Noémie est tellement liée au train que la loco folle du milieu de l'histoire figure sur la couverture.

Un peu comme dans les Robinsons du rail figure dans cette histoire une opposition entre la locomotive à vapeur et le train rapide japonais.

Spirou et Fantasio se déplacent sur la New Tokaido Line, qui existe vraiment et qui est une section du Shinkansen, le TGV japonais.

Fournier, certainement par manque de documentation, ne montre que l'intérieur du train ou des plans resserés dans les gares. Le seul passage où l'on voit le train en entier est la case avec le Fuji-Yama, qui est peut-être copiée d'après un prospectus.
Pour l'anecdote, la gare d'Atami existe vraiment et est vraiment arrêt de la ligne Tokaido!

Image

Plus loin dans l'histoire, la scène d'anthologie est une poursuite entre la Honda de Spirou et une locomotive à vapeur lâché en ville. Elle n'est pas le seul élément lié au rail puisqu'on voit un tramway que Spirou sauve de justesse, ou une locomotive moderne de la SNCF qu'elle manque de percuter. Mais le passage le plus spectaculaire reste certainement celui où la locomotive lancée à pleine vitesse sort brutalement de la gare, sous les yeux des badauds ébahis. Le bâtiment ressemble à la vraie gare Montparnasse du XIXeme siècle, qui avait vécu un accident semblable mais où la locomotive avait terminé sa course au pied même du bâtiment.

Image


#Kakebuke #Stillweishenfurfreiheitfurbretzelburg #Longuevieautriangle

Avatar du membre
Spad
Spiroutiste Accompli
Spiroutiste Accompli
Messages : 652
Enregistré le : dim. 23 déc. 2012 10:53
Localisation : A mi-chemin entre Champignac et Moulinsart
A remercié : 1 fois

Re: 5. Du glucose pour Noémie

Message par Spad » jeu. 13 août 2015 08:22

Cet accident de locomotive n'est pas sans rappeler celui de la gare Montparnasse en 1885.
75_montparnasse_accident_dv.jpg
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
... que ma pipe et ma montre sont des appareils photographiques.

Avatar du membre
Pigling-Bland
Administrateur
Administrateur
Messages : 6963
Enregistré le : ven. 22 sept. 2006 19:00
citation : Prof Pigling
Localisation : 29000 Quimper
A été remercié : 28 fois

Re: 5. Du glucose pour Noémie

Message par Pigling-Bland » jeu. 13 août 2015 10:21

C'est ce à quoi a fait allusion Trichoco dans son commentaire...
Ce qui est amusant c'est que pour pouvoir placer ce clin d'oeil, Fournier a été obligé de tricher avec la réalité de l'époque : il n'y avait plus de locomotive à vapeur à la gare Montparnasse en 1970 lorsque cette histoire a été dessinée, et pas plus non plus de rails de tramway dans la rue de Rennes. Ils avaient tous été enlevés à cette époque.
Quant à la gare elle-même elle avait été détruite en 1969 pouir y construire le fameux complexe Maine-Montparnasse avec sa tour.

Par contre, comme le note Trichoco, la gare est vraiment semblable à l'ancienne gare montpoarnasse (à l'époque nommée gare de l'ouest), et le cinema que l'on voit dans la case existe aussi bel et bien sur cette place du 18 juin 1940 (ex. Place de Rennes) où atterrit la locomotive. C'est maintenant un cinéma Gaumont.
Désolé madame, je ne peins plus que les natures mortes ! Qu'on vous assassine, et c'est chose faite !

Avatar du membre
maxibon
°
°
Messages : 1071
Enregistré le : mer. 27 juil. 2011 18:01
Localisation : Maine et Loire

Re: 5. Du glucose pour Noémie

Message par maxibon » ven. 28 août 2015 14:30

On pourra d'ailleurs voir dans ces cases que le film de Seccotine est encore à l'affiche dans ce cinéma ;)
- Cette quête a dû être terrifiante !
- Ça, ce n'était pas de la crotte de campagnol, comme on dit dans notre jargon d'aventuriers.

beatlesondvd
Spiroutiste Passionné
Spiroutiste Passionné
Messages : 187
Enregistré le : dim. 25 août 2013 12:32

Re: 5. Du glucose pour Noémie

Message par beatlesondvd » ven. 28 août 2015 17:38

maxibon a écrit :On pourra d'ailleurs voir dans ces cases que le film de Seccotine est encore à l'affiche dans ce cinéma ;)
Bien vu !

Scrooge MacDuck
Spiroutiste Débordé
Spiroutiste Débordé
Messages : 101
Enregistré le : sam. 30 août 2014 18:58

Re: 5. Du glucose pour Noémie

Message par Scrooge MacDuck » mer. 2 sept. 2015 21:30

Très intéressant ! À propos du "Nid des Marsupilamis" qui passe encore: c'est un petit détail que j'avais manqué. Cela marque une réapparition discrète du Marsupilami dans Spirou qui mérite d'être signalée. Simple hommage à un album mythique, façon de consolider la continuité entre les albums, ou petit clin d'œil au lecteur qu'il aurait bien aimé garder le Marsu dans ses histoires ? Peut-être plutôt le premier, le deuxième étant plutôt l'affaire de Yoann et Vehlmann (cohérence et fines allusions sont leur spécialité), tandis que ce sont Tome et Janry qui nous ont habitués à des peluches ou à l'animal-Houba de la Vallée des Bannis pour nous rappeler que c'est pas juste qu'ils n'aient pas le Marsupilami.

Autre chose: la case avec le train qui sort en l'air me rappelle une peinture surréaliste qu'on cite surtout comme influence d'Hergé: http://static.skynetblogs.be/media/1275 ... 5a63b6.jpg . Ca n'est pas tout à fait évident, mais l'idée d'une locomotive qui roule en l'air en sortant d'un mur normalement clot… Je ne sais pas…

Avatar du membre
Pigling-Bland
Administrateur
Administrateur
Messages : 6963
Enregistré le : ven. 22 sept. 2006 19:00
citation : Prof Pigling
Localisation : 29000 Quimper
A été remercié : 28 fois

Re: 5. Du glucose pour Noémie

Message par Pigling-Bland » mer. 2 sept. 2015 22:51

Personnellement je pense que cette influence du train est vraiment directement celle de l'accident de la gare Montparnasse (ex gare de l'ouest). Car la gare représentée est belle et bien l'ancienne gare Montparnasse, une gare qu'a par ailleurs fréquenté Fournier en venant de sa Bretagne.
Le tableau "le temps traversé" de Magritte a pu avoir une influence sur Hergé, dessinateur mais aussi peintre lui-même et amateur de peinture moderne. Mais j'imagine assez peu que ce soit lui qui ait inspiré Fournier.
Désolé madame, je ne peins plus que les natures mortes ! Qu'on vous assassine, et c'est chose faite !

Répondre

Retourner vers « Spirou et les trains, le feuilleton de l'été 2015 »