Un aperçu des différents recueils: 100 000 pages d'aventures

un petit panorama des recueils du journal

Modérateur : Modérateurs

Avatar du membre
Francois
Spiroutiste Détraqué
Spiroutiste Détraqué
Messages : 254
Enregistré le : sam. 7 sept. 2013 12:15

Re: Un aperçu des différents recueils: 100 000 pages d'aventures

Message par Francois » ven. 13 mars 2020 18:02

Les huit reliures suivantes, 197 (02/90) 198 (04/90) 199 (06/90) 200 (08/90) 201 (10/90) 202 (02/91) 203 (04/91) et 204 (06/91),
possèdent les journaux Spirou du 19 octobre 1988 (2636) au 26 avril 1990 (2715).

L'album 197 possède 536 pages (9 x 52 + un spécial avec 68 pages) Les autres recueils 197 à 204, contiennent tous 10 journaux
de 52 pages donc 520 pages.

Le premier plat de chacune de ces reliures dispose d'une illustration inédite réalisée spécifiquement pour ces albums par
Tome et Janry. Elles sont regroupées dans ce sujet parallèle: viewtopic.php?f=93&t=3682


Les huit premiers plats:

Image


Les deuxièmes plats:

Image


Un changement de maquette, des premiers plats des reliures, est réalisé entre les albums 196 et 197:

Image

Comme très souvent, les modifications de la présentation des premiers plats des recueils,
est la conséquence d'un changement de maquette des couvertures des magazines.

Celui-ci est réalisé entre les journaux 2633 et 2634:
(On remarquera, sur le premier plat du 2633, les déménageurs qui enlève une partie de l'ancienne présentation).

Image


Mais ceci est presque une révolution... Effectivement, le 5 octobre 1988, à partir du magazine 2634,
Spirou devient "Spirou magazine" Oups, non : Spirou magaziiiine.... (Cette formule m'a toujours laissé très perplexe)

Mais cette aventure est loin d'être anecdotique. Commencée avec le numéro 2634 du 5 octobre 1988,
elle se terminera, 5 ans et 3 mois plus tard, par le journal 2908 du 5 janvier 1994.
"Spirou magaziiiiiiiiine" durera 275 numéros et sera présente dans 29 reliures!!


- L'album 197 contient les journaux 2636 à 2645.

- L'album 198 contient les journaux 2646 à 2655.

- L'album 199 contient les journaux 2656 à 2665.

- L'album 200 contient les journaux 2666 à 2675. Une grande déception cette deux-centième reliure, pas même un petit cadeau
pour les fidèles lecteurs en recueil!!!! (Un porte-clés pour le 100 et une édition spéciale pour le 300 mais la rien de rien!!!)

- L'album 201 contient les journaux 2676 à 2685.

- L'album 202 contient les journaux 2686 à 2695.

- L'album 203 contient les journaux 2696 à 2705.

- Enfin, l'album 204 contient les journaux 2706 à 2715.

beatlesondvd
Spiroutiste Passionné
Spiroutiste Passionné
Messages : 189
Enregistré le : dim. 25 août 2013 12:32

Re: Un aperçu des différents recueils: 100 000 pages d'aventures

Message par beatlesondvd » sam. 14 mars 2020 18:31

Francois a écrit :
ven. 13 mars 2020 18:02
Le 5 octobre 1988, à partir du magazine 2634,
Spirou devient "Spirou magazine" Oups, non : Spirou magaziiiine.... (Cette formule m'a toujours laissé très perplexe)
C'est à partir de là que j'ai cessé de lire Spirou. Je n'ai repris qu'en 2015...

Avatar du membre
Francois
Spiroutiste Détraqué
Spiroutiste Détraqué
Messages : 254
Enregistré le : sam. 7 sept. 2013 12:15

Re: Un aperçu des différents recueils: 100 000 pages d'aventures

Message par Francois » ven. 20 mars 2020 15:15

Les huit reliures suivantes, 205 (08/91) 206 (10/91) 207 (02/92) 208 (04/92) 209 (06/92) 210 (08/92) 211 (10/92) et 212 (02/93),
possèdent les journaux Spirou du 2 mai 1990 (2716) au 6 novembre 1991 (2795).

Les recueils 205 à 212 contiennent tous 10 journaux de 52 pages donc 520 pages.

Le premier plat de chacune de ces reliures dispose d'une illustration inédite réalisée spécifiquement pour ces albums par
Tome et Janry. Elles sont regroupées dans ce sujet parallèle:

viewtopic.php?f=93&t=3682&start=12


Les huit premiers plats:

Image


Les deuxièmes plats:

Image


- L'album 205 contient les journaux 2716 à 2725.

- L'album 206 contient les journaux 2726 à 2735.

- L'album 207 contient les journaux 2736 à 2745.

- L'album 208 contient les journaux 2746 à 2755.

- L'album 209 contient les journaux 2756 à 2765.

- L'album 210 contient les journaux 2766 à 2775.

- L'album 211 contient les journaux 2776 à 2785.

- Enfin, l'album 212 contient les journaux 2786 à 2795.


Huit albums trop calibrés, sans surprise, sans véritable supplément... Le magazine Spirou ou plutôt Spirou magaziiiiiiiiiiiiiiiine
est bien calme, trop calme....

Encore un recueil avant que se produise un événement inquiétant...

Avatar du membre
Francois
Spiroutiste Détraqué
Spiroutiste Détraqué
Messages : 254
Enregistré le : sam. 7 sept. 2013 12:15

Re: Un aperçu des différents recueils: 100 000 pages d'aventures

Message par Francois » ven. 27 mars 2020 14:49

Les huit reliures suivantes, 213 (04/93) 214 (06/93) 215 (08/93) 216 (10/93) 217 (02/94) 218 (04/94) 219 (06/94) et 220 (08/94),
possèdent les journaux Spirou du 13 novembre 1991 (2796) au 19 mai 1993 (2875).


Le premier plat de chacune de ces reliures dispose d'une illustration inédite réalisée spécifiquement pour ces albums par
Tome et Janry. Elles sont regroupées dans ce sujet parallèle:

viewtopic.php?f=93&t=3682&start=12


Les huit premiers plats:

Image


Les huit deuxièmes plats:

Image


- L'album 213 contient les journaux 2796 à 2805. Ce recueil contient 10 journaux de 52 pages donc 520 pages.


- L'album 214 contient les journaux 2806 à 2815. Et c'est à l'intérieur de cette reliure que survient l'horrible drame!!!!

Le changement se produit entre les journaux 2813 du 11 mars 1992 et le 2814 du 18 mars 1992. Le nombre de
pages du magazine Spirou tombe (s’effondre) de 52 à 48 pages. Et dans cette période où Spirou s'appelait "Spirou magazine",
cette diminution, a, je pense, énormément inquiété les lecteurs et amis de Spirou.

Les éditions Dupuis ont choisi la transparence. En effet, cette perte de pages est signalée dans l'éditorial du journal 2814:

Image

Hum..... Un papier d’excellente qualité... Hum... Il fallait donc vérifier... Et, effectivement, une petite
supercherie existait. En effet, à partir du 2814, les pages semblaient imprimées sur papier glacée...
Mais pas toutes!!! Uniquement les pages 1 2 3 4 5 6 7 et 8, et bien sur à l'autre bout du journal
les pages 41 42 43 44 45 46 47 et 48. Bon, en moyenne la qualité est meilleure...

L'album 214 possède donc 8 x 52 + 2 x 48 = 512 pages.


- L'album 215 contient les journaux 2816 à 2825. Avec 10 magazines de 48 pages, ce recueil possède
seulement 480 pages.

Pour les lecteurs en recueil, 500 pages est un seuil psychologique... Et passer de 520 à 480 pages est bien sur hyper démoralisant.
Plus de 500 pages c'est un album, 480 c'est un gros fascicule...

Les albums suivants, de cette sombre période, possèdent tous 480 pages.


- L'album 216 contient les journaux 2826 à 2835.

- L'album 217 contient les journaux 2836 à 2845.

- L'album 218 contient les journaux 2846 à 2855.

- L'album 219 contient les journaux 2856 à 2865.

Je ne peux évoquer la reliure 219 sans penser à la disparition d'un de mes auteurs préférés de bandes dessinées.

En effet, le 24 décembre 1992, à l'age de 64 ans, Peyo nous quittait. Les éditions Dupuis lui rendent
hommage dans le magazine 2857 du 13 janvier 1993.

Huit pages supplémentaires sont consacrées à sa disparition en sur-couverture des journaux vendus
en kiosques. Je ne pense pas qu'elles soient très connues, je les ajoute donc ci-dessous:

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image


- Enfin, l'album 220 contient les journaux 2866 à 2875.

Avatar du membre
Franco B Helge
Spiroutiste Confirmé
Spiroutiste Confirmé
Messages : 526
Enregistré le : sam. 23 sept. 2017 02:01
Localisation : Florida, Argentina

Re: Un aperçu des différents recueils: 100 000 pages d'aventures

Message par Franco B Helge » ven. 27 mars 2020 16:12

L'adieu et l'hommage à Peyo ont été très émouvants ... :spirou:
Mesdamas et les chevalieros: Pardonnez-muá mon francés !

richard
Spiroutiste Dégourdi
Spiroutiste Dégourdi
Messages : 45
Enregistré le : mar. 30 avr. 2013 09:09

Re: Un aperçu des différents recueils: 100 000 pages d'aventures

Message par richard » ven. 27 mars 2020 17:38

J'ai appris la mort de Peyo dans le journal, comme tout le monde, mais c'était à la une de El universo, qui parait à Quito (Equateur) où je vivais à l'époque. Je dois préciser que "Los Pitufos" étaient des stars de la TV locale qui les diffusait chaque après-midi, les enfants quittant l'école à 13 h.
J'étais d'autant plus ému que j'étais à Paris en octobre 92 et qu'une copine des Editions du Lombard m'avait permis de rencontrer Peyo à la Bourse où il présentait son dernier album, ultime album.
Souvenirs, souvenirs !

heijingling
Spiroutiste Connaisseur
Spiroutiste Connaisseur
Messages : 77
Enregistré le : ven. 13 déc. 2019 13:46

Re: Un aperçu des différents recueils: 100 000 pages d'aventures

Message par heijingling » sam. 28 mars 2020 12:47

Est de nouveau racontée l'anecdote qui explique d'où viendrait le nom des lutins bleus.
Mais une question subsiste, pourquoi est-ce ce mot si compliqué qui est venu à l'esprit de Peyo ? Et pourquoi Schtroumpf, et pas, par exemple, Schlips, Snoufelaire ou Boumptérix ? :spip:
Serait-ce une réminiscence ? Mais de quoi ?

En 1957-58, Franquin dessinait Modeste et Pompon dans Tintin, on peut imaginer qu'il lisait ce journal, et qu'éventuellement il signalait à son ami Peyo les bandes ou les jeunes auteurs qu'il appréciait. Peyo lui-même le lisait peut-être à l'occasion, puisqu'il a écrit quelques scénarios de Modeste et Pompon pour Franquin.
Dans le numéro 35 du 28 aout 1957 parut, pages 20-21-22 (Modeste et Pompon sont alors en page 24) une historiette en trois pages des alors quasi inconnus Goscinny et Uderzo: dans cette histoire, un chien essaie de rattraper un bébé baladeur, et le retrouve dans un magasin où celui-ci se goinfre de sucreries au son de bruyants GLOP ! GLOUP ! SCHCROUMPF !
Vu la concordance des dates, et le fait que l'anecdote se passe également avec Franquin, il est fort probable que ce mot soit à ce moment inconsciemment revenu à l'esprit de Peyo, à une lettre près.
Et ce serait donc Goscinny et Uderzo qui seraient, involontairement, à l'origine du nom des Schtroumpfs.
Reste à savoir qui des deux a eu l'idée de cette onomatopée féconde. :houba:

heijingling
Spiroutiste Connaisseur
Spiroutiste Connaisseur
Messages : 77
Enregistré le : ven. 13 déc. 2019 13:46

Re: Un aperçu des différents recueils: 100 000 pages d'aventures

Message par heijingling » sam. 28 mars 2020 12:55

Pour ceux qui seraient intéressés, j'ai les scans de cette histoire. Mais, pour une raison que j'ignore, je ne parviens pas à créer un album personnel dans lequel je pourrais charger ces images :menfin:

Avatar du membre
Pigling-Bland
Administrateur
Administrateur
Messages : 7256
Enregistré le : ven. 22 sept. 2006 19:00
citation : Prof Pigling
Localisation : 29000 Quimper

Re: Un aperçu des différents recueils: 100 000 pages d'aventures

Message par Pigling-Bland » sam. 28 mars 2020 14:00

tu as cliqué en haut à droite sur galerie ? (là où il y a les 3 petites lignes horizontales). Normalement ti vass là et tu cliques sur charger une image. Tu peux en charger jusqu'à 20 d'un seul coup
Désolé madame, je ne peins plus que les natures mortes ! Qu'on vous assassine, et c'est chose faite !

Avatar du membre
Franco B Helge
Spiroutiste Confirmé
Spiroutiste Confirmé
Messages : 526
Enregistré le : sam. 23 sept. 2017 02:01
Localisation : Florida, Argentina

Re: Un aperçu des différents recueils: 100 000 pages d'aventures

Message par Franco B Helge » sam. 28 mars 2020 18:41

heijingling a écrit :
sam. 28 mars 2020 12:47
Mais une question subsiste, pourquoi est-ce ce mot si compliqué qui est venu à l'esprit de Peyo ? Et pourquoi Schtroumpf, et pas, par exemple, Schlips, Snoufelaire ou Boumptérix ? :spip:
Chaque fois que je lis cette anecdote, et je suppose que si l'onomatopée de Peyo venait vraiment à l'esprit ou si, par accident, en demandant la salière -ou autre chose sur la table-, Peyo n'aurait pas voulu réprimer un éternuement qui interrompit sa phrase ...
Dans ce cas, ils ont pris l'éternuement (qui peut-être a été coupé par la main et a sonné: schtroumpf !) ... et que, désormais, pour chaque ustensile sur la table qu'ils se demandaient, ils ont fait le même son mais comme une blague ... et qu'alors, ils ont commencé à dériver chaque phrase dans une langue jusque-là inexistante mais très ludique.
Cette idée, pour moi, m'attire davantage ... que l'origine était accidentelle. :smile:

Toute cette conjecture de ma part est évidemment invérifiable. Ce qui compte, c'est ce qui est compté ..., mais ...
Mesdamas et les chevalieros: Pardonnez-muá mon francés !

heijingling
Spiroutiste Connaisseur
Spiroutiste Connaisseur
Messages : 77
Enregistré le : ven. 13 déc. 2019 13:46

Re: Un aperçu des différents recueils: 100 000 pages d'aventures

Message par heijingling » dim. 29 mars 2020 04:19

Merci Pigling-Bland, ainsi, cela marche.

Voici donc l'image (case 5) que Franquin certainement, et Peyo fort probablement, on donc lue peu avant la fameuse anecdote sur l'apparition du nom des lutins bleus. Je trouve cela assez probant.
10597
(Le début de l'histoire se trouve ici : app.php/gallery/image/10596/source)

@Franco B. Helge : Pourquoi pas ? L'onomatopée de l'éternuement en bande dessinée est atchoum, ce qui est assez proche de schtroumpf. Mais je ne sais pas depuis quand cette transcription est telle :spirou:

Avatar du membre
Franco B Helge
Spiroutiste Confirmé
Spiroutiste Confirmé
Messages : 526
Enregistré le : sam. 23 sept. 2017 02:01
Localisation : Florida, Argentina

Re: Un aperçu des différents recueils: 100 000 pages d'aventures

Message par Franco B Helge » dim. 29 mars 2020 05:10

En fait, vers 2016, et basé sur une bande de Mafalda (Quino, bien sûr), j'ai recréé une scène avec Felipe et Manolito, impliquant notre célèbre BB, avec un éternuement indubitable ;)
Le voici:
Image
Mesdamas et les chevalieros: Pardonnez-muá mon francés !

Répondre

Retourner vers « Les recueils du journal de Spirou, des milliers de pages d'aventures »