René Follet

Tout ce que vous vouliez savoir et ne pas savoir sur les auteurs du beau journal de Spirou, les connus et les moins connus. Ces portraits sont rendus parfois à l'occasion d'anniversaires, parfois lors du décès d'un auteur, hélas...

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Avatar du membre
Spad
Spiroutiste Accompli
Spiroutiste Accompli
Messages : 619
Enregistré le : dim. 23 déc. 2012 10:53
Localisation : A mi-chemin entre Champignac et Moulinsart

René Follet

Message par Spad »

Je viens d'apprendre avec tristesse la disparition de René Follet.

Spirou Follet 200dpi.jpg
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
... que ma pipe et ma montre sont des appareils photographiques.
heijingling
Spiroutiste Démoniaque
Spiroutiste Démoniaque
Messages : 327
Enregistré le : ven. 13 déc. 2019 13:46

Re: René Follet

Message par heijingling »

C'est une dédicace, ce dessin ? Splendide et exceptionnel !
" Monólogo significa el mono que habla solo." Ramón Gómez de la Serna dans ses Greguerías.
Avatar du membre
Spad
Spiroutiste Accompli
Spiroutiste Accompli
Messages : 619
Enregistré le : dim. 23 déc. 2012 10:53
Localisation : A mi-chemin entre Champignac et Moulinsart

Re: René Follet

Message par Spad »

C'est effectivement un dessin que René Follet m'a offert (Gilles c'est moi) suite à un échange de courrier où je lui avait demandé un dessin pour les 10 ans de Inedispirou.
... que ma pipe et ma montre sont des appareils photographiques.
Avatar du membre
Pigling-Bland
Administrateur
Administrateur
Messages : 7722
Enregistré le : ven. 22 sept. 2006 19:00
citation : Prof Pigling
Localisation : 29000 Quimper
Contact :

Re: René Follet

Message par Pigling-Bland »

René Follet est un auteur injustement méconnu. Un grand peintre et illustrateur.
Membre de la team Gil Jourdan
Désolé madame, je ne peins plus que les natures mortes ! Qu'on vous assassine, et c'est chose faite !
heijingling
Spiroutiste Démoniaque
Spiroutiste Démoniaque
Messages : 327
Enregistré le : ven. 13 déc. 2019 13:46

Re: René Follet

Message par heijingling »

Pigling-Bland a écrit : dim. 15 mars 2020 10:07René Follet est un auteur injustement méconnu. Un grand peintre et illustrateur.
Il est surtout injustement méconnu en tant que dessinateur de bandes dessinées, car si malheureusement aucun de ses albums n'a connu de grand succès auprès du grand public, même parmi les amateurs de bandes dessinées il est considéré par beaucoup plus comme un illustrateur que comme un dessinateur. Ainsi, dernièrement, dans "Les voyages d'Ulysse" et "Les voyages de Jules", Lepage a construit une bande dessinée autour d'illustrations de Follet.
Pourtant, s'il fut bien un grand illustrateur, ayant illustré des contes et romans dans Spirou comme dans Tintin, il a fait de nombreuses bandes dessinées, mais pendant longtemps en retrait: des Oncles Paul dans Spirou, qui a longtemps servi de ban d'essai pour des dessinateurs, ou bien comme assistant de Mitacq. Ce n'est que vers la quarantaine, alors qu'il avait commencé à publier dans Spirou dès l'âge de 17 ans dans Spirou, qu'il a enfin pu avoir des séries personnelles: une unique aventure d'Alain Brisant avec Tillieux en 1968, puis quelques épisodes des Zingari sur scénario de Delporte en 1972, mais dans Mickey, et publié dasn Spirou seulement dans les années 80. Ses premiers albums, Ivan Zourine, sont parus en 1979 seulement. Et même si son talent d'illustrateur fut toujours reconnu par ses pairs ce fut aux dépends de ses bandes dessinées, puisque même dans Le trombone illustré il n'a fait que de l'illustration de contes.
Il n'a jamais rencontré de scénariste qui lui permette d'exprimer pleinement son exceptionnel talent, malgré sa collaboration avec Tillieux, Delporte, Charlier entre autres.
Pour ceux qui méconnaitraient ses grandes capacités de dessinateur de bande dessinée, je me permets de remettre un texte qu'un de ses pairs, le dessinateur L.L. de Mars, a écrit il y a quelques années sur le site Bulledair, concernant un épisode de Jean Valhardi, "Un gosse à abattre", qu'il publia dans Spirou en 1984:
"Follet se livre pendant 45 pages à une joie de dessinateur (de bande dessinée) complète, entrainant la lecture dans une traversée de masses, de grands mouvements fluides (l'album est intégralement emporté par une inondation), de tissus de matières nouées et d'obstacles, de cloisons (branches d'une forêt affleurant, véhicules, pans de murs, verrières, tentures d'un crique), qui sont autant de mise en évidence de la puissance du dessin à produire seul un récit de nerfs. Chaque planche ou double planche pourrait faire l'objet d'une leçon sur la structure d'une page dans notre discipline, la bande dessinée (il est tentant d'en faire un palimpsestes intégral pour cette rubrique de Pré Carré*): chaque armature de Follet est une invention double, squelette pour l'étendue visuelle et chair pour les corps qui la traversent et l'animent, poussant jusqu'à l'abstraction l'organisation de ses lignes de forces (toutes y sont convoquées : tension, traction, soutien, propulsion, course, écrasement, suspension etc. avec une égale virtuosité) et de ses plis intérieurs (l'assonance plastique, rythmant deux doubles pages, entre un tigre et la tenture sur laquelle il poursuit le héros en est probablement le plus éblouissant exemple). Assez assuré de ses moyens plastiques pour se dispenser de la bimbeloterie habituelle de l'école belge (traits de vitesse et autres petits machins expressifs - emanatas - onomatopées envahissantes), Follet produit discrètement, humblement, ce qui pourrait être un manifeste du dessin comme mouvement le plus intense de la vie et de sa représentation.

*Il s'agit de la revue critique dont s'occupe ce dessinateur.
" Monólogo significa el mono que habla solo." Ramón Gómez de la Serna dans ses Greguerías.
Avatar du membre
Gaston Lagaffe
Maître Spiroutiste
Maître Spiroutiste
Messages : 1554
Enregistré le : sam. 8 oct. 2005 14:02
citation : Fan de Fournier
Localisation : Gatineau (Québec)

Re: René Follet

Message par Gaston Lagaffe »

Un autre dessinateur injuste méconnue selon moi. Peut-être parce qu'il n'a pas eu la chance de rencontrer 'le' bon scénariste qui lui aurait donner une grande série qui aurait pu le faire connaitre aux grands publics ? En plus, il a passé son temps à être assistant de dessinateurs moins talentueux et dans le cas de Vance il signait même pas !
Répondre

Retourner vers « Les auteurs du journal de Spirou, portraits et hommages »