Marcel REMACLE

Tout ce que vous vouliez savoir et ne pas savoir sur les auteurs du beau journal de Spirou, les connus et les moins connus. Ces portraits sont rendus parfois à l'occasion d'anniversaires, parfois lors du décès d'un auteur, hélas...

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Avatar du membre
Pigling-Bland
Administrateur
Administrateur
Messages : 6963
Enregistré le : ven. 22 sept. 2006 19:00
citation : Prof Pigling
Localisation : 29000 Quimper
A été remercié : 28 fois

Marcel REMACLE

Message par Pigling-Bland » mar. 24 janv. 2012 13:57

Aujourd?hui, premier volet d?un hommage à Marcel Remacle, qui sera présenté en 3 parties correspondant à ses 3 créations principales : Bobosse, Le vieux Nick et Barbe Noire et enfin, Hultrasson.
Toutes les illustrations figurant dans cet article sont naturellement copyright Dupuis
Je vous en souhaite bonne lecture,
Prof. Pigling

Marcel REMACLE

Image

Né à Namur le 16 janvier 1926, Marcel Remacle est décédé en 1999.
Pilier du journal de Spirou, cet auteur dessinateur et scénariste reste toutefois relativement méconnu, et ceci malgré une présence de plus de 30 ans dans le journal et de nombreux albums.
Marcel Remacle fait ses débuts dans la bande dessinée à l'âge de 18 ans, sous le pseudonyme de Ted Smedley dans les journaux Le Moustique, Pourquoi Pas, En marche, L'Ane roux, avant d?être engagé par les éditions Dupuis en 1956. Il est engagé dans le cadre du bureau de dessin de Maurice Rosy, aux cotés d'Arthur Piroton, Louis Salvérius, Willy Lambil, Paul Deliège, Bob de Groot etc., où Il attend, comme ses camarades, le moment de pouvoir lancer son propre personnage. Pour Risque-tout, revue éphémère des Editions Dupuis, il crée alors Bobosse, un petit chien marrant. C?est l?arrêt de cette revue qui conduit Bobosse dans Spirou.

Cela commence par de minuscules strips, comme celui-ci, paru dans Spirou n° 955 du 2 août 1956 :

Image

Au n° 959 il publie sa première histoire à suivre « La forêt silencieuse », qui sera éditée 10 ans plus tard en noir et blanc par Dupuis dans la collection « Gag de Poche ». Cette série animalière, qui n?est pas sans rappeler l?univers de Raymond Macherot, connaîtra en 1957 une seconde aventure à suivre intitulée « Les évadés de Trifouillis ».
Cette histoire commence au n° 1020 du 31 octobre 1957 et est mise en valeur par une très belle couverture pleine page de ce même numéro :

Image

ci-dessous, le 2 premières planches de ce récit :

Image

Image

Cette charmante historiette avait pourtant de beaux parrains pour le scénario, en l?occurrence Peyo et Yvan Delporte, mais le succès n?étant pas au rendez-vous, Remacle décide de passer à autre chose. C?est ainsi que nait « Le vieux Nick » en 1958.

(à suivre?)


Désolé madame, je ne peins plus que les natures mortes ! Qu'on vous assassine, et c'est chose faite !

Avatar du membre
Pigling-Bland
Administrateur
Administrateur
Messages : 6963
Enregistré le : ven. 22 sept. 2006 19:00
citation : Prof Pigling
Localisation : 29000 Quimper
A été remercié : 28 fois

Re: Marcel REMACLE

Message par Pigling-Bland » lun. 30 janv. 2012 18:07

Marcel REMACLE 2ème partie : Le vieux Nick

Bobosse ne marche pas auprès des lecteurs de Spirou… Il serait donc prudent de chercher autre chose !

C’est en voyant des petits pirates dessinés en marge de ses planches que Maurice Rosy propose à Remacle l’idée de lancer une nouvelle BD avec des pirates. C’est ainsi qu’au n° 1039 du 13 mars 1958 apparaît « Le vieux Nick » dans "Pavillons noirs", scénario et dessins de Marcel Remacle, un 44 pages qui se terminera au n° 1059.
Immédiatement c’est le succès. Une deuxième aventure à suivre paraîtra dès le n° 1075 du 20 novembre de la même année : « Le vaisseau du diable ».

Le premier album « Pavillons noirs » paraît en 1960, mais comme cela était arrivé à son collègue Maurice Tillieux l’année précédente, voilà que son album est interdit en France. En relisant cet album on se demande bien pourquoi…
Toujours est-il que les français devront attendre 1964 pour le lire en noir et blanc dans la collection gag de poche et 1982 pour le lire enfin en couleurs et en format normal.
Mais l’album « Le vaisseau du diable » paraît peu de temps après, toujours en 1960, suivi dès 1961 par « Les mangeurs de citrons », albums qui, fort heureusement, ne tomberont pas sous le feu de la censure.
En effet, comme cela s’était passé pour les 2 premiers Gil Jourdan, être interdit en France signifie qu’aucune réédition n’est envisageable du fait d’un nombre trop faible d’acheteurs potentiels sur la seule Belgique francophone.

Toutefois, c’est la 4ème aventure qui va remporter un succès décisif pour cette série. En effet, c’est dans « L’île de la main ouverte », qui démarre dans le Spirou n° 1145 du 24 mars 1960, que le vieux Nick va affronter un pirate aussi bête que méchant : Barbe noire, dont la spécialité est de terroriser tout le monde sauf le vieux Nick et sauf son bon papa qui le gratifie régulièrement de baffes gigantesques.
Les lecteurs vont très vite plébisciter ce personnage, de telle sorte que Barbe noire va devenir un méchant récurrent jusqu’à prendre complètement la vedette au Vieux Nick, au point que les albums s’appelleront « Les aventures du Vieux Nick et Barbe Noire » à partir du n°11 : « Les boucaniers », paru en 1967.

Illustration ci-dessous : les planches 37 et 38 de l’aventure « le trois-mâts fantôme », publiées dans le journal de Spirou n° 1419 daté du 23 juin 1965. Ces 2 pages sont naturellement copyright Dupuis :

Image
Image

On notera que 2 aventures furent scénarisées par Maurice Tillieux : « Barbe Noire aubergiste » et surtout l’inénarrable « Prise de Canapêche », parus en album respectivement en 1971 et 1972.

Barbe noire devenant de moins en moins méchant et de plus en plus idiot, la série changera à nouveau de cap avec l’apparition d’un vrai méchant en la personne de Lucifer, un pirate redoutable qui n’aura de cesse de damer le pion autant au vieux Nick qu’à Barbe noire, dont il saura profiter astucieusement de la bêtise. C’est au n° 1880 du 25 avril 1974 que démarre dans le journal « Sous la griffe de Lucifer », dont l’album paraîtra en 1975.

Le vieux Nick, Barbe noire et Lucifer partageront encore ainsi plusieurs aventures, entremêlées de récits courts plus orientés sur Barbe noire. La série s’arrêtera définitivement au n° 2735 du 1990, avec la fin du récit à suivre « La baleine jaune », qui ne fera même pas l’objet d’un album ; le dernier étant « L’île rouge », paru en 1984 dans Spirou et en 1985 en album, ultime et unique album original cartonné de cette série. La série sera néanmoins rééditée en albums brochés du n° 1 au n° 6, et en albums cartonnés à partir du n° 7 "Aux mains des Akwabons"

Pour en terminer avec le vieux Nick et Barbe noire, on notera qui si beaucoup de héros nés dans les mini-récits connurent ensuite la consécration dans les pages classiques du journal, Barbe noire, à l’instar des Schtroumpfs de Peyo ou du César de Tillieux, fait partie des quelques héros déjà célèbres dans le journal avant de participer à quelques mini-récits. C’est ainsi que dans le Spirou n° 1198 du 30 mars 1961 fut publié le mini récit n°57 : « La vérité sur Barbe noire » et au n° 1212 du 6 juillet 1961, le mini récit n° 69 : « Barbe noire contre Nez bleu ».
Marcel Remacle publia encore quelques mini récits : « Mini–histoire de la marine à voile », dans le Spirou n° 1218, « Le manuel du parfait naufragé » dans le n° 1241, « Les frères de la côte », dans le n° 1252, « 32 pages avec les premiers hommes » dans le n° 1326, et enfin un scénario illustré par Marcel Denis : « Les blaireaux sont fatigués » dans le n° 1341.

Rendez-vous prochainement avec Hultrasson pour la 3ème partie de ce dossier…
Prof Pigling
Désolé madame, je ne peins plus que les natures mortes ! Qu'on vous assassine, et c'est chose faite !

Avatar du membre
Pigling-Bland
Administrateur
Administrateur
Messages : 6963
Enregistré le : ven. 22 sept. 2006 19:00
citation : Prof Pigling
Localisation : 29000 Quimper
A été remercié : 28 fois

Re: Marcel REMACLE

Message par Pigling-Bland » jeu. 9 févr. 2012 15:15

Marcel REMACLE 3ème partie : Hultrasson le viking

C?est dans le n° 1350 du journal de Spirou qu?est annoncé le nouveau héros de Marcel Remacle et Marcel Denis : Hultrasson le Viking.
La première aventure « Fais moi peur Viking » paraît la semaine suivante, le 5 mars 1964. Il s?agit là d?aventures à l?humour totalement débridé cher à Marcel Denis, qui permettront à Remacle de se renouveler un peu tout en restant dans le registre maritime qu?il affectionne.
Dans les belles contrées du Nord vit Sepadeffasson, un viking stupide ayant trop lu les aventures du grand Vizir Iznogoud, né 2 ans auparavant sous la plume et le pinceau de René Goscinny et Jean Tabary pour le mensuel « Record », puisqu?il veut prendre la place du roi Harald-les-beaux-cheveux.
Contrairement à Iznogoud qui se charge lui-même d?inventer ses propres complots, Sepadefasson n?a pas l?intelligence de ses ambitions. C?est donc Payasson (qui deviendra Paillasson par la suite), son fourbe conseiller, qui se chargera d?imaginer les pires machinations pour permettre à Sepadeffasson d?atteindre son but.
C?est pour contrer cet ahuri qu?interviennent Hultrasson, viking livreur de bière. Il sera aidé en cela par la sorcière Jivatijivatipas, sans oublier une certaine boisson qui fait perdre la tête et dont nos vikings sont friands : le wiseki.
Chaque complot est donc plutôt prétexte à la rigolade qu?au suspense, car on s?aperçoit vite que, même sans Hultrasson et Jivatijivatipas, les plans ourdis par payasson ne peuvent que tourner court tant Sepadefasson est stupide et incapable de réaliser correctement les idées, trop astucieuses pour lui, de son âme pensante.

Remacle et Denis réaliseront ensemble 3 albums : « Hultrasson le viking » en 1965, « Hultrasson chez les scots » en 1966 et « Hultrasson perd le Nord » en 1968, puis la série sera reprise beaucoup plus tard pour un ultime album scénarisé par Maurice Tillieux et dessiné par Vittorio Leornardo , le fameux coloriste, "L'eau de politesse" en 1974.

Ci-dessous, 2 planches issues de « Hultrasson chez les scots », dont l?aventure commence au n° 1402 du 25 février 1965. Ces 2 planches sont, comme de bien entendu, copyright Dupuis :

Image

Image

A propos d?Hultrasson, on pourra lire ci-après un extrait d?interview de Marcel Denis réalisée par BDtour et publiée sur http://www.brusselsbdtour.com :
?/?
BdTour : Après avoir créé votre propre série "Les frères clips", vous travaillez avec Marcel Remacle sur la série "Hultrasson le Viking". Après trois albums, c'est Vittorio qui reprend le dessin avec Tillieux au scénario. Pourquoi avoir abandonné la série ?

Marcel Denis : C'est une longue histoire mais pour résumer, Remacle avait un caractère épouvantable et nous nous sommes disputé quelques planches avant la fin de l'encrage du troisième album "Hultrasson perd le nord". Il a fini l'encrage seul et nous avons arrêté de collaborer ensemble. La série a été reprise par Vittorio et Tillieux puis nous nous sommes réconcilié et j'ai encore réalisé une histoire courte de "Sépadeffasson", un personnage de la série "Hutrasson". Puis avons travaillé ensemble sur deux épisodes de "Le Vieux Nick et Barbe Noire". Puis, nous nous sommes définitivement brouillés et perdus de vue.

BdTour : Vous ne vous êtes jamais revu ?

Marcel Denis : Si, il y a une dizaine d'années, nous nous sommes rencontrés à la messe et il est venu me parler. Nous sommes allés boire un verre et nous nous sommes remémoré le bon vieux temps. Si il n'avait pas fait le premier pas, je ne lui aurait jamais adressé la parole. Il avait du bon quand même, Marcel. Et puis, je suis le parrain de sa fille ...



Marcel Remacle décède le 16 décembre 1999, et c?est dans le n° 3228 du 23 février 2000 (ah, ces délais de parution) que Thierry Tinlot, Rédacteur en Chef de Spirou, écrit un article rendant hommage à ce pilier du journal sous le titre : « Marcel Remacle est parti à l?abordage ». Cet article fera l'objet de notre dernier volet consacré à Marcel Remacle.
Désolé madame, je ne peins plus que les natures mortes ! Qu'on vous assassine, et c'est chose faite !

Avatar du membre
Pigling-Bland
Administrateur
Administrateur
Messages : 6963
Enregistré le : ven. 22 sept. 2006 19:00
citation : Prof Pigling
Localisation : 29000 Quimper
A été remercié : 28 fois

Re: Marcel REMACLE

Message par Pigling-Bland » jeu. 9 févr. 2012 23:46

Et voici, pour terminer, l'hommage rendu à Marcel Remacle par Tierry Tinlot, Rédacteur en Chef de l'époque, dans le Spirou n° 3228 du 23 février 2000 :


ImageImageImage
ImageImageImage
ImageImageImage
©Dupuis
Désolé madame, je ne peins plus que les natures mortes ! Qu'on vous assassine, et c'est chose faite !

Avatar du membre
Ydel
Spiroutiste Mordu
Spiroutiste Mordu
Messages : 55
Enregistré le : dim. 8 sept. 2013 19:00
citation : Tendrement humoristique !
Localisation : Brugairolles
Contact :

Re: Marcel REMACLE

Message par Ydel » dim. 15 sept. 2013 15:26

Ah Remacle ! , une réédition de ses Oeuvres ?
Tendrement humoristique !
http://www.dessin-humour.fr

Avatar du membre
petercriss
Spiroutiste Professionel
Spiroutiste Professionel
Messages : 1036
Enregistré le : mer. 3 avr. 2013 23:30
Localisation : sud de la france

Re: Marcel REMACLE

Message par petercriss » mer. 18 sept. 2013 23:20

Un intégral Remacle serait le bienvenue et rendrait un hommage appuyé à ce grand auteur qui m 'a fait beaucoup rire .

:merci:

Avatar du membre
Pigling-Bland
Administrateur
Administrateur
Messages : 6963
Enregistré le : ven. 22 sept. 2006 19:00
citation : Prof Pigling
Localisation : 29000 Quimper
A été remercié : 28 fois

Re: Marcel REMACLE

Message par Pigling-Bland » mer. 18 sept. 2013 23:52

petercriss a écrit :Un intégral Remacle serait le bienvenue et rendrait un hommage appuyé à ce grand auteur qui m 'a fait beaucoup rire .

:merci:
J'ai entendu dire que Mme Remacle ne le souhaitait pas non pour des raisons artistiques mais pour des raisons financières et de fiscalité...
maintenant, je n'ai pas d'éléments de vérification de cette info...
Désolé madame, je ne peins plus que les natures mortes ! Qu'on vous assassine, et c'est chose faite !

Répondre

Retourner vers « Les auteurs du journal de Spirou, portraits et hommages »