LE REVEIL DU Z

Modérateur : Modérateurs

Notez cet album de 0 à 5

0 = et si on parlait d'autre chose ?
2
8%
1 = pas terrible
3
12%
2 = bof sans plus
6
23%
3 = un album qui se lit agréablement
6
23%
4 = très bon album
4
15%
5 = superbe album je lis et relis. Un des incontournables de la série.
5
19%
 
Nombre total de votes : 26

Avatar du membre
Fantasio magazine
Spiroutiste Dépravé
Spiroutiste Dépravé
Messages : 223
Enregistré le : jeu. 26 mai 2011 14:10

Re: LE REVEIL DU Z

Message par Fantasio magazine »

J'ai adoré cet album! Beaucoup d'humour, le retour de Zorglub en version mignature, un monde futuriste inquiétant, bref que du bonheur. Par contre, j'aurais aimé qu'ils développent un peu plus l'idée de la descendance de Spirou et Fantasio qui sont devenus délinquants. C'est intéressant, mais ça nous laisse dans le flou. Ceux qui parlent des défauts de cet album n'ont pas torts, mais je suis vendu aux voyages dans le temps! Je donne un 4.
Avatar du membre
Gaston Lagaffe
Maître Spiroutiste
Maître Spiroutiste
Messages : 2025
Enregistré le : sam. 8 oct. 2005 14:02
citation : Fan de Fournier
Localisation : Gatineau (Québec)

Re: LE REVEIL DU Z

Message par Gaston Lagaffe »

Le tournoi m'a donné envie de relire la série et je suis donc allé à la bibliothèque emprunter encore une fois les intégrales de Tome et Janry (j'ai pas beaucoup d'albums d'eux) et j'ai donc relu cet album qui est selon moi le plus mauvais du duo avec Le Rayon Noire.

Il y a des bonnes idées dans le scénario, mais l'exécution laisse à désirer. Comme souvent avec le duo, j'ai eu l'impression qu'on a tout sacrifier sur l'autel du combo humour-action. Je trouve cela dommage parce que je trouve que l'idée d'un méchant qui contrôle le temps est excellent, mais je trouve le traitement superficiel. On voit un peu comment cela affecte les gens qui ne savent plus c'est quoi une année, une heure et tout ses choses (enfin, il y a le visiteur du musée qui est capable de dire l'année alors que le zorglhomme non...okay :menfin: ), mais c'est tout. On est trop occupé à faire des gags (les premières pages sont marrantes, mais ça bouffe des pages et du coup le méchant Zorglub du futur il apparaît que vers la moitié de l'album). J’aurais aimé voir vraiment l'impact du contrôle du temps, comme c'était le cas dans L'Ombre du Z et la publicité de Zorglub.

D'ailleurs je peux comprends que le Zorglub nain du futur peut choquer des lecteurs fans de Zorglub vu qu'on a l'impression que Tome et Janry ridiculisent un des grandes trouvailles de la série. Je pense plutôt qu'ils voulaient rendre un hommage en utilisant la parodie comme c'était le cas dans les années 80 avec des types comme Chaland ou Yann et Conrad sauf qu'eux le faisait dans leurs séries originales et d'ailleurs lorsque Chaland a fait son Spirou, il a fait dans un esprit rétro respectueux, il a pas fait une parodie destroy des vieux Spirou se passant dans l'Afrique coloniale. Les gags avec les zorglhommes ne font sourire (ah la classe pour apprendre la zorglangue), mais j'ai eu l'impression que cela irait mieux dans une parodie de Spirou que dans un Spirou normal. Perso, les seuls albums que je peux citer de mémoire qui tourne en ridicules des aspects de l'univers de Spirou sont Panade et dans une moindre mesure L'Abbaye (où Fournier détruit la crédibilité de l'organisation criminel qu'il avait bien mise en scène dans son précédent album) où les auteurs tournaient en ridicules leurs propre créations ce qui passe mieux. Je note toutefois que ces deux albums ont aussi des détracteurs (enfin, Panade moins même si c'est un album qui divise, ce qui est rare avec Franquin).

Il y aussi le coup des versions futuristes de Spirou et Fantasio qui ont mal tourné. Cela aurait pu être une bonne idée...sauf qu'on les balance à la fin et ils font pas grand chose hormis se faire vaincre par les héros et afficher un être honteux. Okay c'était pas nécessaire de les inclure dans le scénario. :menfin: Et puis le Snouffchose n'est pas marrant quoiqu'il a le mérite de ne pas m'ennuyer. Et puis le dessin est bon comme d'habitude avec Janry quoique je préfère lorsqu'il a son style plus personnel.
Vive Gil Jourdan !
flyingspip
Spiroutiste Dégourdi
Spiroutiste Dégourdi
Messages : 45
Enregistré le : jeu. 13 mai 2021 17:53
Localisation : Suisse

Re: LE REVEIL DU Z

Message par flyingspip »

"Dose maximale!!"

La notation est un art fantastique qui dépend des cultures et des pays;ainsi, en Suisse, nous ne notons pas sur 20 mais sur 6;de plus,à l'école, le 0 n'existe pour ainsi dire pas...Enfin si , il existe...si vous êtes absent et si vous ne rendez rien...La note minimale est de 1, ce que l'on nomme le 1 de présence dans le jargon courant.

Et donc , je sais que tous les gouts sont dans la nature mais franchement, comment peut on mettre 0 , ou même 1 à ceci?

O , c'est le néant absolu. la négation même de l'oeuvre ...comme si les auteurs avaient rendu page blanche!!

Le 1, quand à lui, c'est un rendu certes , mais vide.
Je pourrai comprendre le 2, parce que c'est un album clivant ...mais de la a mettre le minimum!!

Je n'avais en ma possession que les meilleurs albums;en faisant l'acquisition de celui ci, je voulais découvrir un album mal classé, pour découvrir ce qui pouvait clocher dans cette série que je trouvais parfaite jusque la...Je l'ai lu et...je lui ai mis 5...

Oui oui 5 , vous avez bien lu!Et sans hésiter encore!Le tout sans avoir lu le premier album du dyptique...

car oui , je considère "le reveil du Z" comme une excellente cuvée, porté magistralement part un art consommé de la mise en abyme et de la création d'univers oniriques prenants.

Que reproche t'on exactemment à celui ci?un voyage dans le temps peu crédible, la création de Zorglub Junior?Une intrigue un peu lègère et balancée de manière expeditive?Ces reproches se tiennent si on considère que Spirou et Fantasio vivent une aventure conventionelle;si on ajoute la dimension onirique des choses, tout se tient.

Attention , ceci est une interpretation personnelle et libre d'une oeuvre;aussi mes propos n'engagent que moi

Je considère que Tome et Janry se sentent dépositaire de l'héritage de Franquin...ils ont niés Fournier au point que le Zorglub de celui- ci n'st même pas cité dans la page d'introduction...Il y'a une volonté clair de reprendre la vision de Franquin tout en la modernisant...héritiers de la plus pure tradition du Franco Belge, dams le plus pur tyle "atome" T&J vont pousser les limites admises dans ce type de BD beaucoup plus loin;comme ils ne peuvent pas passer certains taboux (violence, sexe, horreur...), leur transgression sera de questionner la BD en elle même , dans toutes ses limites et ses faiblesses mais également dans toute sa grandeur...Et quoi de plus beau moyen de qustionner l'héritage de la BD traditionnelle que de l'amener dans le futur, de l'analysr sous le prisme de la modernité ,de la triturer au point de la destructurer et de proposer d'autres limites?

T&J sont fascinés par le travail sur l'alter ego, le temps et l'âge...la dualité est essentielle chez eux;"le petit Spirou" est il "Spirou"; represente t-il la jeunesse du personnage ou bien répresente t- il un double impertinent et espiègle du groom bien sous tout rapport que nous connaissons?
Cette volonté de dater un héros sans âge est contigue à la quète de l'actualiser en permanence, de le laisser vivre au coeur de son époque ...Spirou conduit ainsi des voitures de son époque, est à jour en matière de technologies et porte sur le monde un regard neuf en permanece;il est jeune de manière constante et , ce faisant, il n'a pas d'âge.

En amenant nos héros dans le futur, c'est toute la place de la série qui est questionner;il y'a en effet cette planche magistrale représentant le musée en son entier, des témoignages du passés qui constituaient pourtant le nec plus ultra de l'époque (trains moderns, avions à réaction,évolution du bati et des moyens de transports.
Or, nos deux héros sont placés dans ce musée, traités comme des hommes des cavernes par les visiteurs, eux s iactuels...Mais n'est ce pas toute la BD Franco-Belge qui devait alors évoluer?La Bd ne risquait-elle pas de tomber en désuétude dès lors qu'elle n'est plus actualisée et reste prisonnière de carcans ?

Franquin lui même ne passait- il pas son temps à innover, à casser les codes?

Tome semblant penser qu'on ne peut rien ajouter à la perfection du Zorglub crée par Fournier, ajoute un personnage à sa galerie des alter ego...Après Aurélien, avant le petit Spirou, voici Zorglub Junior...petit Zorglub dans tous les sens du terme...la petite taille du personnage , et son inaptitude, sa mechanceté réelle aussi ...ne sont-elles pas la pour appuyer l'hommage au maitre, une manière de dire que Zorglub e tant que création reste indepassable?

Le quotidien étant chamboulé , c'est toute la perception du temps qui est changée...et je trouve que notre duo d'auteurs s'en sortent très bien,en tenant de montrer cette compression du temps, alternant entre temps longs et court.

Le mini Z est bien imaginé...beaucoup plus vindicatif et orgueilleux que son papa, so nesprit vengeur le rend plus fou et megalo que son délirant et distrait paternel.

A travers la representation d'une societé malade, conditionnée, dénaturée, ils nous montrent les dangers d'une societé ou tout serait controlé, calibré, homogénisé...perte d'humanité, perte d repères, perte d'illusions...tout est perte dans cet album pessimiste et sombre

J'apprecie également la création de cet univers onirique car l'une des force de tout e lasérie est qu'elle constitue une parenthèse rêvée et drôle dans un monde en mouvement (nos héros se servent du mouvement en permanence mais le rêve et la tendresse sont toujours présents)...Ainsi, un albume aussi mythique et génial que "la mauvaise tête"ressemble à un mauvais rêve eveillé pour nos héros..

Zorglub méchant et Zorglub adorable à la toute fin...Comme la personnalité de notre savant perdu et megalomanique est bien représentée ici!

Societé alienée, conectée, affairée...toutes les dérives d'un monde concentré uniquement sur le travail et ses dérive nous est reprsenté ici;et si la BD st un monde de musée, ne nous permet-elle pas de nous evader de manièr poetique et douce?

J'apprecie le fait que Zorglub Junior soit beaucoup moins brillant que son génie de père car ainsi ,cela l'humanise et permet aux auteurs de le rendre vraiment odieux!!

Le Snouffelaire est superbe

enfin j'apprecie la remise en question de début de livre, sous entendant que les scénario des Spirou sont tellement improbables que personne ne peut les publier...bel exemple d'auto dérision.

J'apprecie les nombreux clin d'oeil à la pop culture et le personnage de Kakeukhest génial dans son hypocrisie.

Enfin , parlons du dessin; si Janry n'en est pas encore à la maitrise qu'il possedera par exemple dans ses chez d'oeuvre à partir de l'album situé deux numéros plus loin,ses contrastes entre monde présent/monde futurs sont parfait, sa representation de Zorglub est top, même si il est miniaturisé et les personnages sont déja compris ,en sa possession.Certains enchainements ne sont pas encore super purs mais c'est déja de la trait haute voltige, je trouve!!

Et puis il ya peu de grosses ficelles je trouve, tant du côté du scénario que du côté de l'enchainement des cases
flyingspip
Spiroutiste Dégourdi
Spiroutiste Dégourdi
Messages : 45
Enregistré le : jeu. 13 mai 2021 17:53
Localisation : Suisse

Re: LE REVEIL DU Z

Message par flyingspip »

Pour la musique à laquelle on peut relier cet album, cela me fait penser à "musica ricercata" de Georgy Ligety, dont la numéro 2 est utilisée dans "Eyed Wide Shut"...pour le côté onirique...et un album plus Rock, peut être le "Atom heart mother " ou totu autre album des Pink Floyd.
Répondre

Retourner vers « Evaluez les albums de Spirou et Fantasio »